Vatican News
Vue générale de Joshimath dans l'État de l'Uttarakhand, Inde, le 7 février 2021. Vue générale de Joshimath dans l'État de l'Uttarakhand, Inde, le 7 février 2021.   (AFP or licensors)

Le Pape prie pour les victimes de la catastrophe dans l'Himalaya

L'Inde et l'Extrême-Orient ont été au centre des paroles du Pape François à l’issue de l’audience générale. Le Pape a exprimé sa proximité avec les blessés et les disparus dans la tragédie de dimanche dernier dans l'Himalaya, en souhaitant aussi paix, bien et fraternité à ceux qui se préparent à célébrer le Nouvel An lunaire.

Gabriella Ceraso - Cité du Vatican

La catastrophe environnementale de dimanche 7 février dans une gorge de l'État d'Uttarakhand, dans le nord de l'Inde, avec ses 32 victimes et environ 170 disparus, a été au centre de la prière que le Pape a adressée ce mercredi 10 février, à la fin de la catéchèse de l'audience générale:

«Je tiens à exprimer ma proximité aux victimes de la catastrophe survenue il y a trois jours dans le nord de l'Inde, où une partie d'un glacier s'est détachée, provoquant une violente inondation qui a balayé les chantiers de construction de deux centrales électriques. Je prie pour les travailleurs décédés et leurs familles, et pour toutes les personnes blessées et victimes de dommages matériels.» 

 

Les recherches sur place se poursuivent. Les sauveteurs tentent de sauver 34 travailleurs de l'hydroélectricité coincés dans un tunnel.

Ces mots du Pape font suite aux condoléances exprimées par les évêques indiens pour la «perte de tant de précieuses vies» dans ce qu'ils ont décrit comme une «véritable catastrophe naturelle», faisant confiance à l'engagement maximum du gouvernement malgré «l'emplacement particulièrement inaccessible et les conditions météorologiques défavorables».

Vœux pour le Nouvel an lunaire 

À la fin de la catéchèse, portant toujours son regard vers l'Orient, le Pape a également voulu saluer et adresser ses vœux particuliers de paix aux millions de personnes qui, le 12 février prochain, de la Chine au Vietnam, de la Corée au Japon, fêteront le Nouvel An selon le calendrier lunaire.

«Je vous adresse mes salutations cordiales et vous souhaite que la nouvelle année porte des fruits de fraternité et de solidarité. En ce moment particulier, où l'on se préoccupe beaucoup de relever les défis de la pandémie, qui affecte non seulement le corps et l'âme des gens mais aussi leurs relations sociales, j'exprime l'espérance que chacun jouira d'une pleine santé et d'une sérénité de vie».

«Et pendant que je vous invite enfin à prier pour le don de la paix, je vous rappelle qu'il s'obtient avec bonté, respect, prévoyance et courage. N'oubliez jamais d'accorder une attention particulière aux plus pauvres et aux plus faibles», a conclu le Saint-Père. 

10 février 2021, 12:05