Vatican News
Le Pape François en salle Paul VI, le 14 octobre 2020 Le Pape François en salle Paul VI, le 14 octobre 2020  (Vatican Media)

«Votre créativité peut générer de la lumière» assure le Pape à des artistes

Le Saint-Père a rencontré ce samedi matin en Salle Paul VI les artistes qui participeront au traditionnel concert de Noël organisé par le Vatican. Il a souligné l’important rôle de l’art en cette période de pandémie.

Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

«En un moment historique aussi critique», la vocation des artistes est plus que jamais porteuse d’espérance et de consolation, a fait comprendre le Saint-Père en prononçant son discours.

Un cheminement vers l’harmonie

Le Pape est d’abord revenu sur les «trois mouvements» que comprend la création artistique: en premier lieu l’étonnement et l’émerveillement, dynamique extérieure qui mobilise les sens; c’est ensuite l’intériorité qui est touchée, lorsque les images, souvenirs et sentiments se réveillent; enfin la contemplation du beau suscite «un sentiment d’espérance, qui irradie aussi sur le monde environnant». Cette troisième étape fait aussi émerger une «socialité nouvelle», faite d’empathie et de capacité à comprendre l’autre.

«Ce triple mouvement d’émerveillement, de découverte personnelle et de partage produit un sentiment de paix», laquelle conduit à «vivre en harmonie avec tous». L’harmonie est ainsi «liée à la beauté et à la bonté», a fait remarquer François. 

Se tourner vers la Beauté de la crèche

S’agissant de la création, celle-ci «nous étonne par sa splendeur et sa variété, et, en même temps, elle nous fait comprendre quel est notre rôle dans le monde face à tant de grandeur». Et le Saint-Père de s’arrêter plus spécifiquement sur le rôle des artistes, lesquels ont «le devoir de ne pas gaspiller ce talent, mais de le développer pour le mettre au service du prochain et de toute l'humanité».

«Jusque dans le désarroi provoqué par la pandémie, votre créativité peut générer de la lumière», a déclaré le Pape à ces «amoureux de la beauté», pour reprendre l’expression de saint Paul VI. Dans l’épreuve, «cherchons la lumière de la Nativité: celle-ci perce l’obscurité de la douleur et des ténèbres», leur a-t-il assuré.

Le Souverain Pontife a enfin remercié ces «gardiens de la beauté du monde» pour leur «solidarité, qui en ces temps-ci ressort encore davantage». «Votre vocation est haute et exigeante» et vise à «transmettre vérité et beauté», a-t-il souligné.

Et François de conclure: «Aujourd’hui comme hier, cette Beauté nous apparaît dans l’humilité de la crèche. Aujourd’hui comme hier, nous la célébrons avec une âme pleine d’espérance»

12 décembre 2020, 10:59