Vatican News
Dégâts matériels à Petrinja à 50km de Zagreb, la capitale croate, après le séisme du 29 décembre 2020. Dégâts matériels à Petrinja à 50km de Zagreb, la capitale croate, après le séisme du 29 décembre 2020.   (AFP or licensors)

Croatie: le Pape exprime sa proximité aux victimes du séisme

À l’issue de la dernière audience générale de l’année 2020, le Pape François a lancé un appel à la solidarité avec le peuple croate meurtri par un séisme qui a fait 7 morts mardi, selon un bilan provisoire. L'Église croate organise le soutien aux populations touchées.

«Hier, un tremblement de terre a fait des morts et des dégâts importants en Croatie. J'exprime ma proximité aux blessés et aux personnes touchées par le tremblement de terre, et je prie en particulier pour ceux qui ont perdu la vie et pour leurs familles. J'espère que les autorités du pays, avec l'aide de la communauté internationale, seront bientôt en mesure d'alléger les souffrances du cher peuple croate», a ainsi déclaré le Saint-Père, mercredi 30 décembre, en marge de l’audience générale tenue depuis la Bibliothèque du Palais apostolique.

Des secousses ressenties jusqu'à Vienne

La Croatie centrale a en effet été frappée par de nouveaux tremblements de terre ce mercredi, au lendemain d'un séisme déjà violent qui a fait au moins sept morts, endommagé des centaines de maisons et privé des quartiers entiers d'électricité. Une vingtaine de personnes ont été blessées ce mercredi, selon la police croate.

La région, et en particulier la localité de Petrinja, est aujourd'hui toujours sous le choc de cette secousse de magnitude 6,4 ressentie la veille, même jusqu’à Vienne en Autriche et Venise en Italie. 

 

Caritas et Église locale en action

Hier, le président de la conférence épiscopale croate, Mgr Želimir Puljić, a exprimé tout son soutien à la population sur les ondes de la radio catholique nationale: «Je veux dire aux gens: 'Je suis proche de vous' et je demande à tous les Croates de se tenir aux côtés des victimes du tremblement de terre. Courage! Vous n'êtes pas seuls», a répété l'archevêque de Zadar sur la côte dalmate, réitérant sa gratitude à tous les sauveteurs, y compris les bénévoles, qui s'efforcent d'apporter de l'aide aux zones les plus touchées par le tremblement de terre. «La Providence de Dieu suit l'histoire des hommes et des nations. Dieu est notre forteresse, notre refuge; nous ne devons pas avoir peur, car le Seigneur est avec nous et nous accompagnera dans ce moment difficile», a conclu le président de l'épiscopat croate. 

La Caritas italienne, en collaboration avec la Caritas croate, appuie en ce moment les autorités croates pour organiser les premiers secours à apporter aux survivants, dans des zones où le manque d'électricité et de connexions téléphoniques stables rendent tout plus difficile. La directrice de la Caritas diocésaine de Sisak, Kristina Radic, juge la situation grave et l'évêque de Sisak, Mgr Vlado Kosic, a lancé un appel à l’unité: «Nous prions pour tous ceux qui ont été touchés. Essayons de rester unis également dans cette tragédie qui a impliqué toute la Croatie et en particulier notre diocèse de Sisak, tout comme nous avons été unis dans de nombreuses autres tragédies qui ont frappé notre communauté dans un passé récent, comme la guerre et la pandémie actuelle».

Prières pour les victimes lors des messes du 3 janvier

Dimanche prochain 3 janvier, dans toutes les paroisses du diocèse de Požega, pendant les messes, des prières seront dites pour les morts et les blessés du tremblement de terre, ainsi que pour tous ceux qui en subissent les conséquences, a pour sa part annoncé Mgr Antun Škvorčević, évêque de Požega. Des collectes seront aussi organisées dans les paroisses de tout le pays et porteront sur des produits de première nécessité tels que la nourriture, les vêtements et les kits d'hygiène.

De son côté, le gouvernement croate doit se réunir dans la journée pour déterminer l'aide à apporter aux sinistrés. L’Union européenne a aussi prévu d'envoyer de l'aide comme «des tentes hivernales, des chauffages électriques, des lits et des sacs de couchage, ainsi que des conteneurs utilisables comme abris», a indiqué sur Twitter Janez Lenarcic, commissaire européen à l'aide humanitaire et à la réaction aux crises. 

30 décembre 2020, 11:07