Recherche

Vatican News
Un artiste dessine une fresque pour la paix à Bingerville, en Côte d'Ivoire, le 7 novembre 2020. Un artiste dessine une fresque pour la paix à Bingerville, en Côte d'Ivoire, le 7 novembre 2020.  (ANSA)

Le Pape encourage la réconciliation en Côte d’Ivoire

Lors de l’Angélus de ce dimanche 15 novembre, le Pape François a exprimé sa proximité pour les populations de Côte d’Ivoire, des Philippines et de la Roumanie.

Alors que le pays traverse une période de tensions sociales et politiques après la réélection contestée du président sortant Alassane Ouattara, le Pape a adressé ses pensées au peuple de Côte d’Ivoire, où est célébrée aujourd’hui la Journée nationale de la Paix. «Je me joins à la prière pour obtenir du Seigneur le don de l'harmonie nationale, et j'exhorte tous les fils et filles de ce cher pays à collaborer de manière responsable à la réconciliation et à la coexistence pacifique. J'encourage en particulier les différents acteurs politiques à rétablir un climat de confiance mutuelle et de dialogue, dans la recherche de solutions justes qui protègent et promeuvent le bien commun.»

Des affrontements survenus depuis le mois d’août ont fait au moins 85 morts et 500 blessés, réveillant le spectre de la guerre civile qui avait divisé le pays lors de la crise post-électorale de 2010-2011. Le début de la semaine a été marquée par de nouvelles violences dans le Centre, faisant 15 morts, au moins 10 000 personnes auraient fuit le pays selon les Nations unies. L’opposition réclame la fin des poursuites judiciaires contre les anciens dirigeants, parmi lesquels l’ancien président Laurent Gbagbo. Un entretien cette semaine entre l’actuel chef de l’État Alassane Ouattara et son adversaire Henri Konan Bédié, qui fut lui-même président dans les années 1990 et qui conduit un Conseil national de Transition mis en place par plusieurs partis ivoiriens, semble tout de même avoir permis une certaine accalmie politique. 

Prières pour les Philippines et la Roumanie

François a également exprimé sa proximité pour le peuple des Philippines «qui souffre de la destruction et surtout des inondations causées par un fort typhon. «J'exprime ma solidarité avec les familles les plus pauvres exposées à ces catastrophes, et mon soutien à ceux qui s'efforcent de les aider», a souligné le Pape, qui avait visité l’archipel en janvier 2015. Le typhon Vamco a fait près de 70 morts, venant encore aggraver les difficultés de populations déjà affectées par d’autres catastrophes naturelles et par la pandémie de coronavirus.

Enfin, avant de saluer les pèlerins présents sur la Place Saint-Pierre, François a exprimé sa compassion pour les victimes d’un incendie survenu hier en Roumanie, dans un hôpital où était soignées des personnes atteintes du coronavirus. Au moins 10 patients sont morts dans ce drame survenu dans la ville de Piatra Neamt, et plusieurs personnes ont été gravement blessées, parmi lesquelles un médecin de garde. «Je leur exprime ma sympathie et je prie pour eux. Prions pour eux», a demandé le Saint-Père.

15 novembre 2020, 13:08