Recherche

Vatican News
La Petite maison de la miséricorde de Gela, en Sicile, Italie. La Petite maison de la miséricorde de Gela, en Sicile, Italie.  

La proximité du Pape à la Petite maison de la miséricorde de Gela

Dans une lettre écrite à la main, le Saint-Père salue le travail de la Petite maison de la miséricorde de Gela en Sicile, qu’il avait visité en 2015 lors de son voyage sur l'île italienne.

Dans cette lettre partagée vendredi 6 novembre, l’évêque de Rome montre sa proximité avec la «Piccola casa della misericordia», «construite pour aider ceux qui souffrent de la misère et de la précarité». «Le travail de proximité avec les proches qui se trouvent dans des conditions problématiques est un phare de lumière et d'espoir dans les ténèbres de la souffrance et de la résignation, souligne le Pape, c'est un signe apprécié du partage de l'Église avec les difficultés et les labeurs de son peuple; c'est un exemple admirable de charité évangélique et d'Église sortante, qui fait tant de bien à la communauté ecclésiale et civile».

La Petite maison de la miséricorde est née en 2013, sous l’impulsion du Pape François. Don Pasqualino Di Dio, un jeune prêtre de Piazza Armerina, après avoir participé à la première messe publique de François, le 17 mars, lui a parlé de la réalité sociale de son diocèse, des difficultés de nombreuses familles, les dernières de sa ville, Gela, en Sicile. Le Saint-Père l'a écouté et lui a proposé de donner vie à une Maison qui était un signe de la miséricorde de Dieu.

Près de 2 000 personnes aidées 

Aujourd'hui, cette Maison dans le sud de la Sicile aide près de 2 000 personnes, elle dispose d'une cantine, d'un centre d'écoute et d'accompagnement, d'une banque alimentaire et, avec les bras de nombreux bénévoles, elle offre des conseils, des services de médiation familiale, une assistance scolaire aux enfants et travaille en synergie avec la Caritas, les institutions locales, les paroisses et les associations. La Piccola casa gère également une clinique médicale, un dortoir, des ateliers de couture, de menuiserie et de céramique.

«Je vous encourage», écrit le Pape à Don Di Dio, «et tous ceux qui collaborent à vos projets pour le bien, à persévérer dans la mission louable de témoigner de la tendresse et de la miséricorde du Père, en offrant partage et solidarité aux plus faibles et aux plus égarés», «J'assure un souvenir de prière pour les volontaires et pour ceux qui sont assistés par vous et, tout en vous demandant de prier pour moi, j'envoie cordialement la Bénédiction Apostolique», conclut le Pape.

A la réception de la lettre, le père Di Dio s’est réjouit, parlant d'«un signe de l'affection du Pape et aussi une confirmation du travail que dans le silence tant d'hommes et de femmes de bonne volonté réalisent au service des petits de l'Evangile». 

07 novembre 2020, 09:24