Recherche

Vatican News
Reuters Reuters 

Le Pape soutient un nouveau mensuel italien pour l’écologie dans les médias

À l’occasion du lancement du nouveau mensuel du groupe de presse italien Gedi, «Green&Blue», le Pape François a adressé un message, plaidant pour un journalisme faisant la part belle à la dignité des personnes et de la Création, «aux liens entre la destinée humaine et l’environnement naturel».

Isabella Piro - Cité du Vatican

«Aujourd'hui une écologie des médias est, plus que jamais, nécessaire et urgente. La destruction de la biodiversité, l'augmentation effroyable des désastres climatiques, les conséquences de l'épidémie, qui touche principalement les plus pauvres et les plus faibles, sont des signaux de danger qu'il faut analyser et approfondir. Nous ne pouvons plus détourner le regard». Ainsi s’exprime le Pape dans son message de soutien au nouveau mensuel «Green&Blue» lancée par le puissant groupe de presse Gedi, détenteur des titres phares La Repubblica et l’Espresso.

La destinée humaine, l’environnement naturel

Disponible en ligne dès samedi et en kiosque dès dimanche, également à travers les différents journaux du groupe (La Repubblica, La Stampa, Il Secolo XIX et les 13 journaux locaux du réseau Gnn), ce nouveau titre de presse italien représente un condensé d'informations, d'enquêtes, d'interviews, d'analyses et d'approfondissements dans le domaine de la protection de l'environnement et de ses applications économiques et industrielles.  «J'encourage les professionnels de l'information à expliquer et à mettre en évidence les liens entre la destinée humaine et l'environnement naturel», écrit le Souverain Pontife.

Les journalistes, en effet, «peuvent contribuer à responsabiliser les citoyens, les dirigeants des nations, ceux qui mènent des activités sociales, les entrepreneurs et les protagonistes de l'économie et de la finance, en vue d'une conversion écologique urgente et décisive pour la survie».

Un journalisme respectueux de la dignité des vulnérables

Le Pape François en appelle ensuite dans son message à «un journalisme de qualité, toujours respectueux de la dignité des personnes, à commencer par celles qui souffrent le plus» et encourage «de nouvelles façons de comprendre l'économie et le progrès, en luttant contre toute marginalisation, en proposant des modèles de coexistence basés sur l'altruisme et la reconnexion avec l'habitat naturel», vers «un modèle renouvelé de développement humain, économique, social et politique».

Des modes de vie équitables et durables, la protection de l'environnement, une nourriture et une eau suffisantes pour tous, poursuit le Saint-Père, sont «les bases sur lesquelles on peut construire un avenir sain, prospère et solidaire pour l'ensemble de l'humanité».

Écarter l’égoïsme et la soif de pouvoir

Considérant donc le contexte de la pandémie de Covid-19, le Souverain Pontife souligne que «le virus ne s'arrête pas devant les barrières, les frontières ou les différences culturelles et politiques»; il «ébranle tant de nos certitudes et de nos attentes, met en évidence et accentue les graves problèmes préexistants».

Cependant, nous ne devons pas nous résigner car «nous avons une grande chance de mieux sortir» de la crise actuelle, «en recherchant le vrai bien commun sur la voie de la solidarité». Au contraire, «si nous continuons à rechercher des solutions empreintes d'égoïsme et de soif de pouvoir tout va empirer», prévient l’évêque de Rome. «Ce n'est qu'ensemble que nous pourrons vraiment sortir du drame planétaire», conclut-il. 

03 octobre 2020, 10:00