Recherche

Vatican News
Le Pape a envoyé un message au conseil consultatif féminin Le Pape a envoyé un message au conseil consultatif féminin 

François: justice et attention, les femmes protagonistes dans l'Église

«Les femmes sont les protagonistes d’une Église en sortie» : le Pape François a envoyé un message aux membres du conseil consultatif féminin du conseil pontifical de la Culture, réunies ce jeudi 8 octobre pour une conférence intitulée «les femmes lisent le Pape François». Elles ont réfléchi à trois textes du Saint-Père au cours d’une rencontre ponctuée de lectures et de musique, autour de la figure de Hildegard de Bingen, sainte et docteur de l’Église.

Vatican News

Evangelii gaudium, Laudato si’, et le Document sur la fraternité humaine pour la paix mondiale et coexistence commune : ce sont les trois textes du Pape François sur lesquels se pencheront les femmes membres du conseil consultatif institué en 2015 au sein du conseil pontifical de la Culture. Elles ont commencé ce cycle ce jeudi soir par le premier écrit du Pape. C’est l’occasion pour le Pape de souligner que «pour la première fois, un dicastère engage un groupe de femmes en les rendant protagonistes de projets et de lignes culturelles à développer et non plus pour s’occuper seulement de questions féminines».

Le choix de trois textes du Pape François est significatif, estime le Saint-Père, de l’esprit du conseil consultatif : «une riche diversité qui sait travailler en cherchant dans le dialogue les points d’accord et de fraternité».

Sainte Hildegarde de Bingen, avant-gardiste

Cette conférence est placée sous le regard de sainte Hildegarde de Bingen qui «unifie la connaissance scientifique et la spiritualité». Le Pape rappelle qu’elle «a rompu les schémas de son temps qui empêchaient à une femme d’étudier et d’entrer dans une bibliothèque». Compositrice, «la musique était pour elle non seulement un art ou une science mais aussi une liturgie». Les femmes du conseil créent avec cette rencontre «un dialogue entre l’intellect et la spiritualité, entre l’unité et la diversité, entre la musique et la liturgie, avec un but fondamental, c’est-à-dire l’amitié et la confiance universelle».

Et ces femmes le font, affirme François, avec «une voix féminine qui veut aider à soigner dans un monde malade». Cette contribution à la paix est possible parce que «les femmes ont le don d’apporter une sagesse qui sait recoudre les blessures, pardonner, réinventer et renouveler».

Le Pape souligne enfin la place particulière que les femmes ont toujours occupée au sein de la Révélation : c’est une femme qui accueille le Verbe, ce sont des femmes qui annoncent les premières la Résurrection. «Les femmes sont les protagonistes d’une Église en sortie, affirme-t-il, à travers l’écoute et l’attention qu’elles manifestent vers les besoins des autres et avec la capacité particulière de soutenir des dynamiques de justice dans un climat de “chaleur domestique”, dans les différents environnements sociaux dans lesquels elles se trouvent et opèrent. Écoute, méditation, acte d’amour: ce sont les éléments constitutifs d’une joie qui se renouvelle et qui se communique aux autres à travers le regard féminin, dans le soi de la création, dans la gestation d’un monde plus juste, dans la création d’un dialogue qui respecte et valorise les différences».

08 octobre 2020, 13:16