Recherche

Vatican News
Le Pape François lors de l'audience générale le 28 octobre 2020 Le Pape François lors de l'audience générale le 28 octobre 2020  (Vatican Media)

Audience : Jésus nous a offert sa prière

Le Pape François a poursuivi ce mercredi matin son cycle de catéchèses sur la prière lors de l'audience générale, salle Paul VI, au Vatican. Il est revenu sur la première prière de Jésus sur les bords du Jourdain lors de son baptême par Jean-Baptiste. Au milieu des pécheurs, il reçoit la bénédiction de Dieu le Père qu'il étendra ensuite à tout le peuple.

Xavier Sartre – Cité du Vatican

Le Pape François a entamé une nouvelle étape de sa catéchèse sur la prière en abordant le Nouveau Testament. Ce mercredi, il est ainsi revenu sur le début de la mission publique de Jésus lors de son baptême dans le Jourdain durant lequel tout le peuple était en prière. Jésus participe à cet acte présenté comme pénitentiel, surprenant Jean-Baptiste par son geste mais expliquant qu'il ne fait qu'obéir à la volonté du Père, accomplissant «un acte de solidarité avec notre condition humaine. Il prie avec les pécheurs du peuple de Dieu».

 

Par ce geste, Jésus montre qu'il n'est pas «un Dieu lointain» et qu'il ne peut pas l'être. «L’incarnation l'a révélé de manière accomplie et humainement impensable» explique François. Dès le début de sa mission, «Jésus se met à la tête d'un peuple de pénitents, comme s'il se chargeait d'ouvrir une brèche à travers laquelle nous tous, après Lui, nous devons avoir le courage de passer».

Prière pour tous les pécheurs

«Jésus est venu pour tous» précise le Pape, pour tous les pécheurs qui pensaient ne pas être aimés par Dieu, qui n'osaient pas aller au Temple ou qui ne se sentaient pas dignes de prier. Or, «Jésus commence précisément en s'unissant à eux», ajoute-t-il.

En priant, Jésus fait ouvrir le ciel d'où descend l'Esprit Saint. Quand une voix proclame «Tu es mon Fils bien-aimé; tu as toute ma faveur», «nous comprenons alors quelque chose du mystère de Jésus et de son cœur toujours tourné vers le Père». Malgré toutes les épreuves, «également quand autour de Lui se déchaînent la haine et la persécution, Jésus ne reste jamais sans le refuge d'une demeure: il habite éternellement dans le Père. Voilà la grandeur unique de la prière de Jésus».

Cette prière, «lors de la Pentecôte deviendra par grâce la prière de tous les baptisés dans le Christ» poursuit le Saint-Père qui invite chacun de nous, même dans nos moments de plus profond désespoir à «supplier que la prière de Jésus devienne aussi la nôtre». «Jésus nous a offert sa propre prière – insiste François - comme une semence de la Trinité, qui veut s'enraciner dans notre cœur. Accueillons-la!»

28 octobre 2020, 09:45