Recherche

Vatican News
Le Pape allume une bougie au Mémorial de la Paix à Hiroshima, au Japon, le 24 novembre 2020. Le Pape allume une bougie au Mémorial de la Paix à Hiroshima, au Japon, le 24 novembre 2020.  (Vatican Media)

Le Pape invite les jeunes à développer une culture de la paix

Dans un nouveau livre sur l'importance des militants de la paix, François s'adresse en particulier aux jeunes qui souhaitent se spécialiser dans les "sciences de la paix": cette étude devrait être inspiré par l'Évangile, explique le Pape.

Le livre est intitulé en italien Per un sapere della pace, ce qui peut se traduire en français «pour un savoir de la paix» ou «pour une science de la paix». Il a été publié par la maison d'édition du Vatican, la LEV, sous la coordination de Gilfredo Marengo, vice-président et professeur d'anthropologie théologique à l'Institut théologique pontifical "Jean-Paul II" pour les sciences du mariage et de la famille. L'ouvrage porte un regard sur l'avenir et donne matière à réflexion, comme le souligne la maison d'édition du Vatican LEV dans un communiqué de presse.

Dans sa préface, le Pape François souligne que les militants de la paix doivent pouvoir «partager les espoirs et les craintes des hommes et des femmes d'aujourd'hui». C'est pourquoi les véritables artisans de la paix sont aussi des personnes «réalistes», souligne-t-il.

Ne pas se contenter d’une approche sociologique

Le Pape explique qu'il s'agit de définir les éléments fondamentaux du comportement des acteurs de paix, et il rappelle sa récente décision de créer un cours d'études sur la paix à l'Université pontificale du Latran. Un bon travailleur de la paix doit être capable de porter un regard sur le monde et l'histoire qui ne s’en tient pas au simple diagnostic mais qui s'accompagne de «propositions décisives et réellement applicables», explique le Pape. Il s'agit de «dépasser une approche purement sociologique, qui prétendrait appréhender l'ensemble de la réalité de manière neutre et aseptisée». Un travailleur de la paix doit plutôt apprendre à «être attentif aux signes des temps» afin de «pratiquer un authentique discernement évangélique».

Parmi les contributions au livre figurent des articles de Mgr Paul Richard Gallagher, Secrétaire pour les Relations avec les États, et du cardinal Renato Martino, président émérite du Conseil pontifical "Justice et Paix" et du Conseil pontifical pour la pastorale des migrants et des personnes en déplacement.

Pour le moment, l'ouvrage n'est pas édité en langue française.

15 septembre 2020, 13:56