Recherche

Vatican News

La "Vidéo du Pape" sur le respect des ressources de la planète

L'intention de prière du Pape François pour le mois de septembre 2020 porte sur le respect des ressources de la planète. Elle est en lien avec la Journée mondiale pour la sauvegarde de la Création, organisée ce 1er septembre, et le Jubilé de la Terre qui durera jusqu'au 4 octobre, fête de saint François d'Assise.

C’est à la veille de la Journée Mondiale de Prière pour la sauvegarde de la Création que paraît la nouvelle Vidéo du Pape qui à travers son Réseau Mondial de Prière du Pape (comprenant le Mouvement Eucharistique des jeunes - MEJ) confie l'intention de prière du Pape François à l'ensemble de l'Église catholique.

Pour septembre, il s'agit de prendre soin des ressources de la planète. Dans le cadre de la Saison de la Création célébrée du 1er septembre au 4 octobre, et à l'occasion du 5ème anniversaire de l'encyclique Laudato si', le Saint-Père exprime sa préoccupation par rapport à la «dette écologique» générée par la pression et l'exploitation des ressources naturelles et appelle à «les partager de manière équitable et respectueuse».

Le message du Pape François sur la sauvegarde de la Création est sans équivoque: «Nous sommes en train de presser les biens de la planète». C'est pourquoi il encourage chacun à prendre conscience de notre grave «dette écologique», résultat de l'exploitation des ressources naturelles et de l'activité de multinationales qui «font en dehors de leurs pays ce qu’on ne leur permet pas de faire chez elles». Pour le Saint-Père, la situation est urgente : «Aujourd’hui, pas demain, aujourd’hui, nous devons prendre soin de la Création de manière responsable».

Des déséquilibres qui mettent l'humanité en danger

Pour donner un exemple de l'utilisation disproportionnée des ressources, selon des rapports internationaux, près d’un milliard d’êtres humains se couchent le ventre vide chaque soir. Non parce qu’il n’y a pas assez de nourriture pour tout le monde, mais à cause de l’injustice profonde qui entoure la production des aliments et leur disponibilité. Parmi les causes, citons la mainmise des entreprises sur la production alimentaire, la crise climatique et l'accès injuste aux ressources naturelles, qui ont toutes un impact sur la capacité des populations à cultiver et à acheter de la nourriture.

Les conséquences sont particulièrement pénibles pour les femmes, qui travaillent dans l’agriculture plus que dans tout autre secteur et produisent une grande partie des aliments consommés dans le monde. D'autre part, dans un rapport sur les industries minières, l'ONU a indiqué que ces dernières posent des défis particuliers pour les États fragiles et les pays en développement. L'exploitation des ressources naturelles non renouvelables, notamment le pétrole, le gaz, les minéraux et le bois, a souvent été identifiée comme l'un des facteurs alimentant ou entretenant des conflits violents dans différentes parties du monde.

(Réseau mondial de prière du Pape)

 

31 août 2020, 17:00