Recherche

Vatican News
Des portraits de John Hume et de Martin Luther King sur une fresque murale à Derry (Londonderry). Des portraits de John Hume et de Martin Luther King sur une fresque murale à Derry (Londonderry).  (AFP or licensors)

Le Pape François rend hommage à «l’âme noble » de John Hume

Un message du Pape François a été lu ce mercredi matin lors des obsèques de l’homme politique nord-irlandais, décédé lundi, qui fut une figure centrale du processus de réconciliation entre catholiques et protestants dans ce territoire marqué par trois décennies de violences entre 1968 et 1998.

«Une âme noble» dont la foi chrétienne «a inspiré des efforts inlassables pour promouvoir le dialogue, la réconciliation et la paix parmi le peuple d'Irlande du Nord»: c’est avec ces mots que, dans un message signé par le cardinal-Secrétaire d'Etat Pietro Parolin, le Pape François a exprimé ses condoléances après la mort, le 3 août dernier, de John Hume, homme politique d'Irlande du Nord et protagoniste du processus de paix sur le territoire.

Dans son message, le Pape s'est dit «attristé» par la mort du leader travailliste catholique, lauréat du prix Nobel de la paix en 1998 avec le protestant David Trimble, et a exprimé sa proximité et sa prière à sa famille et à ses proches, auxquels il a envoyé sa bénédiction.

Une vocation d’artisan de paix

Les mots du Pape ont été lus au cours de la messe d’obsèques de John Hume, célébrée ce mercredi à 11h30 dans la cathédrale Saint-Eugène de Derry, sa ville natale, appelée Londonderry par les unionistes. Le rite s'est déroulé dans le plein respect des règles sanitaires de lutte contre le coronavirus et a été diffusé en direct à la télévision.

La célébration était présidée par l'archevêque d'Armagh et primat d'Irlande, Mgr Eamon Martin, et l'évêque local, Mgr Donal McKeown, qui a prononcé quelques mots d'introduction pour nous rappeler que John Hume «ne rêvait pas seulement de paix», mais l'a mise en pratique : «La vocation de sa vie était d'être un artisan de paix pour le bien des autres. Grâce à son passé, nous pouvons faire face à l'avenir», a souligné l’évêque.

Un leader politique capable de compassion

L'homélie a été prononcée par le père Paul Farren, administrateur de la cathédrale St Eugène, qui a souligné la grande attention et le soin que John Hume a toujours apporté aux autres. «Il n'a jamais détourné le regard, il n'a jamais gardé ses distances, mais il a toujours fait preuve de compassion, se laissant impliquer et donnant de la dignité à beaucoup de gens», a souligné le prêtre. «John Hume a fait passer tout le monde en premier, il n'a pas mis l'accent sur les différences et les divisions, mais sur l'unité et la paix», a-t-il souligné, en remarquant que tout au long de sa vie, cet homme d'État «n'a jamais perdu la foi dans la paix, la seule voie».

Parmi les nombreux messages de condoléances lus lors de la célébration, celui de Paul Hewson, alias le chanteur Bono, leader du groupe musical irlandais U2 : «Nous cherchions un géant et nous avons trouvé un homme dont la vie a rendu toute notre vie plus grande, a écrit le chanteur. Nous cherchions un médiateur qui a compris que personne ne gagne à moins que tout le monde ne gagne, et que la paix est la seule victoire».

Vatican News Service - IP

05 août 2020, 13:39