Vatican News
Moniale augustinienne devant la tombe de sainte Rita, en l'église du sanctuaire de Cascia, le 22 mai 2020 Moniale augustinienne devant la tombe de sainte Rita, en l'église du sanctuaire de Cascia, le 22 mai 2020 

Le Saint-Père remercie les moniales de Cascia pour l’envoi de roses bénies

C’est un geste qui s’est passé le 22 mai dernier, en la fête de sainte Rita de Cascia: les moniales de l’actuelle communauté augustinienne présente au sanctuaire ont envoyé des roses bénies à diverses personnalités, dont le Pape. En retour, François leur a adressé une lettre de remerciements.

Le Pape François fait part de sa gratitude aux religieuses augustiniennes du monastère Santa Rita da Cascia pour les cinq roses bénies qui lui ont été envoyées le 22 mai. Cinq, car le Souverain Pontife est considéré comme le gardien du peuple chrétien de tous les continents. Dans la lettre parvenue mercredi dernier à la communauté monastique de l’Ordre de Saint-Augustin, le Souverain Pontife révèle qu'il a placé les roses aux pieds de Marie afin que l'intercession de la Vierge et de la sainte des causes impossibles puisse obtenir «d'accomplir la volonté de Dieu à qui tout est possible».

La joie des moniales

François souligne aussi qu'«en ce temps de pandémie (...) Jésus est notre seul espoir» et que «dans le Seigneur ressuscité, le Père accomplit toutes ses promesses et nous offre la plus grande preuve de sa fidélité». «Nous ne nous résignons donc pas à la souffrance, ni à la mort», poursuit le Pape, «mais nous nous efforçons de construire l'avenir que Dieu veut réaliser pour tous ses enfants». Les moniales de Cascia ont accueilli la lettre du Pape avec une grande joie: «Sa pensée nous a réjouies, a confié sœur Natalina Todeschini, vicaire du monastère, ses paroles nous ont montré son attention et sa proximité avec nous. Nous n'imaginions pas que l'initiative des roses bénies à Cascia le jour de la Sainte Rita puisse plaire autant au Pape».  

Solidarité avec toute la péninsule italienne

Cette année, en raison de la pandémie de coronavirus, la fête de Sainte Rita a été organisée conformément à la réglementation en vigueur, et Cascia n'a pas pu accueillir les milliers de fidèles qui chaque année, le 22 mai, viennent en pèlerinage pour célébrer la mémoire liturgique de la religieuse augustinienne. Afin de rejoindre les fidèles, les moniales et les pères augustins du sanctuaire d'Ombrie ont eu l’idée d’envoyer, le jour de la fête, des roses bénies - la fleur symbole de Sainte Rita - aux présidents des régions d'Italie (20), au président de la conférence épiscopale italienne (1), aux présidents des conférences épiscopales régionales (16), au président de la République italienne Sergio Mattarella (1), au président du Conseil des ministres Giuseppe Conte (1), au maire de Cascia (1) et au Saint-Père (5).

Et François, «en signe de proximité spirituelle et de gratitude pour la prière» qui soutient son ministère, a voulu envoyer sa bénédiction à la communauté monastique, aux pères augustins et à la “ruche de Sainte-Rita”, foyer pour enfants de familles en difficulté logés dans cet établissement voisin du monastère.

Dans sa lettre, le Pape souhaite également le retour des pèlerins en Cascia, qu'il qualifie d'oasis de paix, afin que ceux qui sont marqués par l'affliction puissent ensuite s'engager sur de nouveaux chemins vers une vérité libératrice.

La réaction des dirigeants

Le Président de la République Sergio Mattarella a lui aussi tenu à remercier les religieuses de Cascia pour la rose bénie qui lui a été envoyée, avec une lettre rédigée de sa propre main. «La célébration de la fête de la sainte a accompagné de manière significative la réouverture de l'Italie, et j'espère continuer à l'accompagner avec sa protection» écrit-il. Le président du Conseil des ministres, Giuseppe Conte, a quant à lui commenté ainsi le geste des sœurs augustiniennes: «Vos prières, en un moment aussi délicat pour la vie du pays, me réconfortent personnellement et constituent un encouragement pour toute l’activité du gouvernement qui œuvre pour le bien commun».

(TC)

13 juin 2020, 16:45