Recherche

Vatican News
Saint Antoine, école de Giotto, basilique de Padoue. Saint Antoine, école de Giotto, basilique de Padoue. 

Le Pape aux frères mineurs: «suivez l'exemple de saint Antoine de Padoue»

Les frères mineurs conventuels célèbrent cette année les 800 ans de la vocation franciscaine de saint Antoine de Padoue ; à cette occasion, le Pape François a envoyé une lettre au Ministre général de l'ordre, le père Carlos Alberto Trovarelli.

Tiziana Campisi - Cité du Vatican

Dans cette lettre, le Pape dit espérer que cet anniversaire «suscitera, surtout chez les religieux franciscains et les dévots de saint Antoine répandus à travers le monde, le désir de faire l'expérience de la même sainte agitation qui l'a conduit sur les routes du monde pour témoigner, en paroles et en actes, de l'amour de Dieu».

Saint Antoine, modèle pour les jeunes

Pour le Pape François, l'exemple du partage d'Antoine «avec les difficultés des familles, des pauvres et des défavorisés, ainsi que sa passion pour la vérité et la justice, peuvent aujourd'hui encore susciter un engagement généreux de don de soi, en signe de fraternité». La pensée du Pape à cet égard s'adresse avant tout aux jeunes, afin que «ce saint ancien, mais si moderne et ingénieux dans ses intuitions, soit (...) un modèle à suivre pour rendre fécond le cheminement de chacun». Les frères mineurs conventuels ont pensé à diverses initiatives pour célébrer les 800 ans de la vocation franciscaine de saint Antoine. François a voulu s'associer, avec cette lettre, à ceux qui s'y joindront ou y participeront, en souhaitant à tous «de pouvoir répéter avec saint Antoine : “Je vois mon Seigneur”» et en ajoutant qu’«il faut “voir le Seigneur” dans le visage de chaque frère et de chaque sœur, en offrant à tous la consolation, l'espérance et la possibilité de rencontrer la Parole de Dieu sur laquelle on peut ancrer sa vie».

En 1220, à Coimbra, au Portugal, rappelle le Pape, «le jeune chanoine régulier augustinien Fernando, originaire de Lisbonne, ayant appris le martyre de cinq franciscains, tués à cause de la foi chrétienne au Maroc le 16 janvier de la même année, décida de changer sa vie». Le religieux quitta sa patrie et se lança dans un grand voyage, comme «symbole de son propre cheminement spirituel de conversion», explique François. «Il alla d'abord au Maroc, déterminé à vivre courageusement l'Évangile sur les traces des franciscains qui y ont été martyrisés, puis il débarqua en Sicile à la suite du naufrage survenu sur les côtes italiennes, comme cela arrive aujourd'hui à tant de nos frères et sœurs». Puis, poursuit le Pape, depuis la terre de Sicile, le plan providentiel de Dieu a conduit Antoine à la rencontre avec François d'Assise et enfin à Padoue, «une ville qui sera toujours liée de façon particulière à son nom et qui garde son corps».

#ConAntonioInCammino

A Padoue, la célébration de la mémoire liturgique de Saint Antoine du 13 juin se prépare, en tenant compte des mesures anti-Covid. Dimanche dernier, dans la Basilique qui abrite les restes du saint, ont débuté les treize jours de prière qui précèdent cette fête - dédiée cette année aux médecins, infirmières, travailleurs sociaux, pharmaciens, institutions, associations, bénévoles, hommes d'affaires, forces de l'ordre et travailleurs de l'information en première ligne dans la lutte contre le coronavirus - qui se terminera le 12 juin avec le Transit historique vers le Sanctuaire d'Arcella, où mourut Antoine en 1231. Le traditionnel "Cammino di Sant'Antonio" (le chemin de saint Antoine), le pèlerinage qui se tient dans la nuit du dernier week-end de mai, partant des sanctuaires du Camposampiero à la Basilique de Padoue, est devenu cette année le projet virtuel #ConAntonioInCammino (#AvecAntoineEnChemin).

L'invitation était de vivre individuellement, entre le 30 et le 31 mai, un petit pèlerinage qui serait posté sur les réseaux sociaux pour pouvoir ensuite rassembler tous les chemins empruntés, et en faire un grand pèlerinage. Le défi était d'atteindre, en additionnant les kilomètres parcourus individuellement, 800 kilomètres, pour se souvenir des 800 ans de la vocation franciscaine de saint Antoine. Au 31 mai, les 800 kilomètres étaient largement dépassés, mais bien que l'initiative ait été menée à bien, le compteur continue de monter et aujourd'hui, 3 749 kilomètres ont été enregistrés. De nombreux pèlerins semblent vouloir continuer à marcher, ensemble virtuellement, jusqu'au 13 juin.

Enfin, pour commémorer les 800 ans de la conversion franciscaine d'Antoine, les frères mineurs conventuels de la Province italienne de saint Antoine de Padoue ont également lancé le projet "Antoine 20-22" samedi dernier. C'est un projet de trois ans, 2020-2022, qui veut célébrer, outre la vocation franciscaine d'Antoine, son naufrage en Italie et sa première rencontre avec saint François, et encore sa révélation au monde comme grand prédicateur et saint. L'année prochaine, les frères mineurs conventuels comptent réaliser le voyage d'Antoine de Sicile à Padoue. Il débutera en janvier 2021 à Capo Milazzo, en Sicile, où, selon la tradition, Antoine a débarqué, puis il traversera la Calabre, la Basilicate, la Campanie, le Latium et l'Ombrie, jusqu'à Assise, où se tiendra le rendez-vous avec les frères dans la ville d'Assise.

03 juin 2020, 14:03