Vatican News
Le Pape François à la fenêtre du Palais apostolique lors du Regina Cœli du 17 mai 2020. Le Pape François à la fenêtre du Palais apostolique lors du Regina Cœli du 17 mai 2020.   (Vatican Media)

Regina Cœli: l’Esprit Saint console et transforme les cœurs

Avant de réciter la prière du Regina Cœli dimanche 17 mai 2020, le Pape François a médité sur l’amour gratuit prodigué par le Christ, qui induit que si nous l’aimons «nous observerons ses commandements».

L'Évangile de ce dimanche (cf. Jn 14, 15-21) présente deux messages fondamentaux: l'observation des commandements et la promesse de l'Esprit Saint. Ainsi le Pape François a introduit sa réflexion avant de prier le Regina Cœli, ce dimanche 17 mai.

«Jésus lie son amour à l'observation des commandements, et sur ce point il insiste dans son discours d'adieu: "Si vous m'aimez, vous observerez mes commandements" (v. 15)», a détaillé le Saint-Père. «Celui qui accepte mes commandements et les observe, c'est celui-là qui m'aime» (v. 21).

Suivre la volonté du Père

Le Pape François nous explique ainsi que Jésus nous demande de l'aimer, mais que «cet amour ne se termine pas par un désir pour Lui, ou par un sentiment», mais qu’il requiert «la volonté de suivre Son chemin, c'est-à-dire la volonté du Père».

Et cela se résume dans le commandement de l'amour mutuel, donné par Jésus lui-même, a souligné François: ’’Comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres’’ (Jn 13, 34). Il n'a pas dit: "Aimez-moi comme je vous ai aimés", mais "aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés’’. Il nous aime sans rien nous demander en retour, et il veut que son amour gratuit devienne la forme concrète de la vie entre nous: c'est sa volonté.

Et le Souverain pontife de poursuivre: «Après la mort et la résurrection de Jésus, son amour est donné à ceux qui croient en Lui et sont baptisés au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit».

Rester docile à l’Esprit Saint

C’est ainsi que «l'Esprit lui-même» nous guide, nous éclaire, nous fortifie, afin que chacun puisse évoluer dans la vie, même dans l'adversité et les difficultés, dans les joies et les peines, en restant sur le chemin de Jésus.

Cela est possible précisément en restant docile à l'Esprit Saint, afin que, par sa présence agissante, il puisse «non seulement consoler» mais aussi «transformer les cœurs, en les ouvrant à la vérité et à l'amour».

En effet, face à l'expérience de l'erreur et du péché - que nous faisons tous - l'Esprit Saint nous aide à ne pas succomber et nous fait saisir et vivre pleinement le sens des paroles de Jésus: "Si vous m'aimez, vous observerez mes commandements" (v. 15).

Annoncer les merveilles du Seigneur

Le Pape François a ensuite précisé: «Les commandements ne nous sont pas donnés comme une sorte de miroir dans lequel on peut voir se refléter nos misères et nos incohérences. Non, la Parole de Dieu nous est donnée comme Parole de vie, qui transforme, qui renouvelle, qui ne juge pas pour condamner, mais guérit et a pour finalité le pardon. Une parole qui est une lumière dans nos pas, œuvre de l’Esprit Saint, pour que nous devenions «des personnes qui ont compris que la vie est une mission pour annoncer les merveilles que le Seigneur accomplit en ceux qui lui font confiance».

17 mai 2020, 12:10