Recherche

Vatican News

Regina Coeli : la Résurrection, une certitude de foi au milieu des épreuves

En ce lundi de l’Octave de Pâques, dit aussi «lundi de l’Ange», le Pape a prié le Regina Coeli depuis la bibliothèque du Palais apostolique.

L’Évangile du jour (Mt 28, 8-15) nous montre les saintes femmes, quittant le tombeau vide de Jésus, remplies à la fois de crainte et de joie. Voici que Jésus ressuscité lui-même vient à leur rencontre : «soyez sans crainte, leur dit-il, allez annoncer à mes frères qu’ils doivent se rendre en Galilée : c’est là qu’ils me verront».

Par ces mots, le Ressuscité confie aux femmes «un mandat missionnaire» auprès des Apôtres. En effet, «elles avaient donné un exemple admirable de fidélité, de dévouement et d'amour au Christ au cours de sa vie publique et durant sa Passion ; elles sont maintenant récompensées par un geste spécial d'attention et de prédilection de sa part», fait observer le Pape.

La vie a le dernier mot

D'abord les femmes, puis les disciples et, en particulier, Pierre, constatent la réalité de la Résurrection. À plusieurs reprises, Jésus leur avait annoncé qu’il ressusciterait après la Passion et la croix, mais les disciples ne l’avaient pas compris car ils n'étaient pas encore prêts. «Leur foi devait faire un saut qualitatif, que seul l'Esprit Saint, don du Ressuscité, pouvait provoquer».

Dans la première lecture, tirée du livre des Actes des apôtres, Pierre proclame avec force : «ce Jésus, Dieu l'a ressuscité, nous tous, nous en sommes témoins» (Actes 2,32). À partir de ce moment, l’annonce de la résurrection se répand et parvient jusqu’aux extrémités de la terre, devenant un message d’espérance pour tous. «La Résurrection de Jésus nous dit que ce n'est pas la mort, mais la vie, qui a le dernier mot. En ressuscitant le Fils unique, Dieu le Père a pleinement manifesté son amour et sa miséricorde pour l'humanité de tous les temps», a affirmé le Saint-Père.

Un message de confiance et d'espérance

«Si le Christ est ressuscité, a-t-il poursuivi, il est possible d'envisager avec confiance tous les événements de notre existence, même les plus difficiles, pleins d'angoisse et d'incertitude». C’est ce message pascal que nous sommes appelés à proclamer, en paroles et en actes. «Que cette joyeuse nouvelle résonne dans nos foyers et dans nos cœurs : “Le Christ, mon espérance, est ressuscité !” (séquence pascale). Que cette certitude renforce la foi de chaque baptisé et encourage particulièrement ceux qui sont confrontés à de plus grandes souffrances et difficultés».

Et le Souverain Pontife de se tourner vers la Vierge Marie, «témoin silencieux de la mort et de la résurrection de son Fils Jésus», afin qu’elle nous aide à «croire fermement en ce mystère de salut qui, accueilli avec foi, peut changer notre vie». «C'est le souhait de Pâques que je renouvelle à tous», a conclu le Pape.

13 avril 2020, 12:11