Recherche

Vatican News
Le Pape Jean-Paul Ier lors d'une audience générale. Le Pape Jean-Paul Ier lors d'une audience générale.  

Le Pape François institue la fondation vaticane Jean-Paul Ier

Elle sera présidé par le cardinal Pietro Parolin qui, dans un article, s'exprime ainsi sur l'enseignement d'Albino Luciani: «Son magistère est actuel. La proximité, l'humilité, la simplicité, l'insistance sur la miséricorde de Dieu, l'amour du prochain et la solidarité en sont les traits saillants».

Vatican News

Le Pape François, dans un rescrit signé en date du 17 février 2020, a érigé la Fondation vaticane Jean-Paul Ier, répondant ainsi à la proposition de créer un organisme destiné à approfondir la figure, la pensée et les enseignements de Jean-Paul Ier - Albino Luciani (26 août 1978 - 28 septembre 1978) - et à promouvoir l'étude et la diffusion de ses écrits.

La Fondation, précise un communiqué, a pour but de protéger et de préserver l'héritage culturel et religieux laissé par le Pape Jean-Paul Ier ; de promouvoir des initiatives telles que conférences, rencontres, séminaires, sessions d'étude ; de créer des prix et des bourses ; d'éditer aussi bien les résultats de ses propres études et recherches que les travaux de tiers ; de servir de point de référence, en Italie et à l'étranger, pour ceux qui travaillent dans le même domaine et avec les mêmes objectifs. 

Le Pape a nommé le cardinal secrétaire d'État Pietro Parolin à la présidence de la Fondation, qui a lui-même nommé  les membres du conseil d'administration, pour une période de cinq ans, en la personne de Stefania Falasca, qui assume également le rôle de vice-présidente de la Fondation ; Son Éminence le Cardinal Beniamino Stella ; le révérend Andrea Celli ; le révérend Davide Fiocco ; Lina Petri et Alfonso Cauteruccio.

Dans un article publié dans les médias du Vatican, le cardinal Parolin souligne combien«le pape Jean-Paul Ier a été et reste un point de référence dans l'histoire de l'Église universelle, dont l'importance - comme l'avait souligné Jean-Paul II - est inversement proportionnelle à la durée de son très court pontificat».

«L'histoire d'Albino Luciani, écrit le cardinal Parolin, est celle d'un pasteur proche du peuple, centré sur l'essentiel de la foi et doté d'une extraordinaire sensibilité sociale. Son magistère est actuel. La proximité, l'humilité, la simplicité, l'insistance sur la miséricorde de Dieu, l'amour du prochain et la solidarité en sont les traits saillants».  

«C'est un évêque qui a vécu l'expérience du Concile œcuménique Vatican II, il l'a appliquée et, dans son bref pontificat, il a fait avancer l'Église sur les grandes routes indiquées par celui-ci: la remontée aux sources de l'Évangile et un esprit missionnaire renouvelé, la collégialité épiscopale, le service dans la pauvreté ecclésiale, la recherche de l'unité des chrétiens, le dialogue interreligieux, le dialogue avec le monde contemporain et le dialogue international, mené avec persévérance et détermination, en faveur de la justice et de la paix»

 

 

28 avril 2020, 10:28