Recherche

Vatican News
Le Saint-Père bénit Rome et le monde depuis le Palais apostolique, le 26 avril 2020 Le Saint-Père bénit Rome et le monde depuis le Palais apostolique, le 26 avril 2020  (Vatican Media)

Le Pape appelle à ne pas oublier le paludisme

Après avoir récité la prière du Regina Coeli, le Pape François a rappelé l'importance de prévenir et de soigner le paludisme. Au lendemain de la Journée internationale de lutte contre le paludisme, il a exprimé sa proximité aux malades et aux personnels soignants.

Vatican News

«Alors que nous combattons la pandémie de coronavirus, nous devons faire avancer notre engagement pour prévenir et guérir le paludisme qui menace des milliards de personnes dans de nombreux pays. Je suis proche de tous les malades, de tous ceux qui les soignent et de ceux qui travaillent pour que chaque personne ait accès à de bons services sanitaires de base» a déclaré le Saint-Père depuis la bibliothèque du palais apostolique après la prière du Regina Coeli ce dimanche.

Le paludisme a frappé 228 millions de personnes dans le monde et en a tué 405 000. Le continent le plus touché est l'Afrique qui a enregistré la moitié des décès dus à cette maladie. Or, à cause de la pandémie de Covid-19, le bilan cette année pourrait être bien supérieur à cause de problèmes de distribution de moustiquaires et de médicaments. Selon l'Organisation mondiale de la Santé, près de 400 000 personnes supplémentaires pourraient mourir de cette maladie cette année sur le continent, soit 770 000. En 2018, les deux-tiers des victimes étaient des enfants de moins de cinq ans.

Preuve de cette crise à venir, le Zimbabwe annonce une hausse de près de 50 % des cas de paludisme par rapport à l'année dernière selon des chiffres officiels. Le nombre de décès a lui, augmenté de 20 %. «Cette année, le nombre de cas de paludisme dans le pays est de 170 303 et celui des morts de 152, comparés respectivement à 117 715 et 127 en 2019» a affirmé le ministère de la Santé. De plus, l'augmentation du nombre de cas de paludisme laisse craindre que ceux de coronavirus passent inarperçus puisque certains des symptômes sont similaires. Jusqu'à présent, le Zimbabwe a recensé officiellement 29 cas confirmés de Covid-19 et quatre décès.

Prier le chapelet en mai

Dans ses autres saluts, le Pape a salué les participants à la «Lecture nationale des Saintes Écritures» en Pologne. Il en a profité pour rappeler son conseil de porter toujours sur soi l'Évangile et de le lire tous les jours. Il a enfin rappelé aux fidèles la lettre qu'il a publiée hier et par laquelle il invite à prier en mai, le mois de Marie, le chapelet avec deux autres prières qu'il a rédigé lui-même. «Notre Mère nous aidera à affronter avec plus de foi et d'espérance le temps d'épreuve que nous traversons»

26 avril 2020, 12:11