Recherche

Vatican News
Le Pape observant la Place Saint-Pierre vide, le dimanche 22 mars 2020. Le Pape observant la Place Saint-Pierre vide, le dimanche 22 mars 2020.  (Vatican Media)

Angélus : la guérison de l’aveugle, symbole de l'accès à la lumière de Dieu

Lors de la prière de l’Angélus de ce dimanche 22 mars 2020, prononcée depuis la Bibliothèque du Palais apostolique, le Pape est revenu sur le long texte de l’Évangile du jour, tiré du 9e chapitre de saint Jean. Ce récit de la guérison de l’aveugle représente une métaphore du chemin de la libération du péché, et indique donc la voie à suivre pour chaque chrétien: celle de la lumière.

«En redonnant la vue à un aveugle, Jésus opère l'illumination à deux niveaux : un niveau physique et un niveau spirituel : l'aveugle reçoit d'abord la vue des yeux et est ensuite conduit à la foi dans le "Fils de l'homme" (v. 35), c'est-à-dire en Jésus». Les gestes du Seigneur ont ainsi pour but de «conduire à la foi par un voyage de transformation intérieure».

Au milieu de la méfiance et de l’incrédulité des pharisiens et des docteurs de la loi, l’aveugle «emprunte progressivement un itinéraire qui le conduit à découvrir l’identité de Celui qui lui a ouvert les yeux et à confesser sa foi en lui».

Recevoir la lumière pour la transmettre

«Avec la lumière de la foi, l'aveugle découvre sa nouvelle identité», a rappelé François, et c’est ce que Jésus propose à chacun de nous. «Le péché est comme un voile sombre qui couvre notre visage (…). Le pardon du Seigneur enlève cette couverture d'ombre et de ténèbres et nous donne une nouvelle lumière», a expliqué le Pape.

«L'aveugle guéri, qui voit maintenant à la fois avec les yeux du corps et avec ceux de l'âme, est l'image de tout baptisé, qui, immergé dans la Grâce, a été arraché aux ténèbres et placé dans la lumière de la foi, a ajouté le Pape François. Mais il ne suffit pas de recevoir la lumière, il faut devenir lumière. Chacun de nous est appelé à recevoir la lumière divine afin de la manifester par sa vie entière. La semence de vie nouvelle déposée en nous lors du baptême est comme l'étincelle d'un feu, qui nous purifie avant tout, en brûlant le mal dans notre cœur, et nous permet de briller et d'illuminer.»

Au terme de la prière de l'Angélus, bien que la Place Saint-Pierre soit fermée à tout visiteur, le Pape s'est présenté à la fenêtre du Palais apostolique afin de bénir symboliquement la ville de Rome et le monde.

22 mars 2020, 13:33