Recherche

Vatican News

Le Pape baptise 32 bébés dans la Chapelle Sixtine

Dimanche 12 janvier, le Saint-Père a célébré la messe de la fête du Baptême du Seigneur dans la Chapelle Sixtine. À cette occasion, comme chaque année, le Pape a baptisé 32 jeunes enfants.

Sous les fresques de la voûte peinte par Michel-Ange il y a cinq siècles, le Pape François a baptisé 18 petits garçons et 14 petites filles, pour la plupart enfants d’employés du Vatican. La messe, célébrée à l’occasion de la fête du Baptême du Seigneur, clôt le temps liturgique de Noël. 

Lors de son homélie improvisée, le Saint-Père est revenu sur l’acte du baptême qui permet à l’Esprit Saint d’accompagner l’enfant toute sa vie. «Baptiser un enfant, c’est un acte de justice comme le disait Jésus», a déclaré François. «l’Esprit Saint défendra et aidera l’enfant toute sa vie», c’est pour cela qu’il est «important de les baptiser quand ils sont petits», ainsi «l’Esprit Saint grandit en eux toute leur vie».

Le Saint-Père a voulu partager un message aux parents : «Vous amenez vos enfants aujourd'hui avec l'Esprit Saint en vous et veillez à ce qu'ils grandissent avec la lumière, avec la puissance de l'Esprit Saint, grâce à la catéchèse, l'aide, l'enseignement, les exemples que vous donnerez dans votre propre maison.»

Mettre à l’aise les enfants 

Le Pape François a tenu à rassurer les parents et les bébés présents : «Les enfants ne sont pas habitués à venir à la chapelle Sixtine, c'est la première fois. Ils ne sont pas habitués à être enfermés dans un lieu où il fait même un peu chaud. Ne vous effrayez pas, laissez crier ou pleurer les enfants».

Les pleurs des enfants ont une dimension chorale, a estimé l'évêque de Rome, «l’un donne le La et ensuite le concert commence». «C’est un beau prêche quand un enfant pleure dans une église».

La messe s’est poursuivie avec le rite de l’eau. Appelant les couples de parents un par un, le Saint-Père a aspergé d'eau chacun des catéchumènes à l'aide d'une coquille de baptême en argent. Suivirent l'onction avec le saint-chrême, un mélange l’huile sainte et de parfum, qui symbolise le don de l'Esprit Saint et annonce la confirmation. 

Lors de la célébration, des vestes blanches ont été remises aux enfants, et une bougie a été confiée aux pères qui l'ont allumée à la flamme du cierge pascal, comme aux premiers temps de l’Église. Enfin, les concélébrants ont procédé au rite Ephata - Ouvre-toi, en faisant un signe de croix sur les oreilles et la bouche des nouveau-nés, car Jésus a ouvert les oreilles et la bouche du sourd-muet.

Le Baptême du Seigneur, qu’est-ce que c’est?

Il s’agit de la fête qui clôt le cycle de Noël. On la célèbre le dimanche qui suit le 6 janvier. L’Épiphanie inclut les trois mystères de l’adoration des Mages, du Baptême du Seigneur et des noces de Cana. La fête du Baptême du Seigneur est donc «une sorte de démultiplication de l’Épiphanie», comme l’écrit Dom Robert Le Gall dans le Dictionnaire de Liturgie.

«Le baptême de Jésus dans le Jourdain constitue pour les quatre évangélistes qui le rapportent la manifestation — “l’épiphanie” — la plus importante, au commencement de la vie publique du Christ. En outre, cet événement de la vie de Jésus «est d’une grande plénitude: non seulement il évoque la mort de l’Agneau de Dieu (cf. Lc 12, 50) et notre propre “plongeon” dans sa mort, par le sacrement du baptême, mais surtout il souligne la source et la portée trinitaire de la mission du Serviteur souffrant», poursuit Dom Le Gall.

La messe de la fête du Baptême du Seigneur

Mis à jour le 12 janvier 2020 à 10h39.

11 janvier 2020, 17:48