Recherche

Vatican News
Le Pape devant les pêcheurs de San Benedetto del Tronto. Le Pape devant les pêcheurs de San Benedetto del Tronto.   (Vatican Media)

Le Pape François défend la mer et ses travailleurs

Le Pape François a reçu ce matin une délégation de pêcheurs de San Benedetto del Tronto au Vatican, accompagnée de leur évêque, Mgr Carlo Bresciani.

Le travail des pêcheurs, «souvent risqué et difficile», doit être valorisé, en soutenant leurs droits et leurs «aspirations légitimes», afin qu'ils ne perdent pas «l'espoir face aux inconvénients et à l'incertitude» et ne se sentent pas tentés «par le désir de travailler en toute sécurité à terre». Le Pape François l'a souligné ce samedi matin, 18 janvier 2020, en s'adressant à environ 70 pêcheurs de San Benedetto del Tronto. Ils étaient rassemblés dans la salle Clémentine du Palais Apostolique, accompagnés de leur évêque, Mgr Carlo Bresciani, et de quelques prêtres qui suivent leur cheminement spirituel.

«Vous sortez avec le beau et le mauvais temps pour prendre à la mer ce qui est nécessaire pour vivre, avec tant de passion, tant de sacrifices et même un peu de danger. Et vos proches partagent les difficultés et la précarité que ce genre de vie entraîne», a-t-il souligné devant cette délégation venue des Marches, et travaillant en mer Adriatique. «Vous êtes une catégorie importante dans la vie sociale de votre territoire», a souligné François, en disant le risque d’une sédentarisation sur la terre ferme, car «ceux qui sont nés sur la mer ne peuvent pas déraciner la mer de leur cœur».

Garder courage face aux incertitudes de l’avenir

«Je vous invite à ne pas perdre espoir face aux inconvénients et aux incertitudes auxquels vous devez malheureusement faire face : que le courage ne manque pas ! En même temps, il est nécessaire que votre travail, souvent risqué et difficile, soit valorisé, en soutenant vos droits et vos aspirations légitimes», a souligné François, toujours attentif aux droits des travailleurs.

Il a aussi salué une opération de nettoyage des fonds marins baptisé "A Pesca di Plastica" («à la pêche au plastique»), et réalisée sur une base volontaire par les professionnels soucieux d’assainir leur environnement de travail. «Cette initiative est très importante, pour la grande quantité de déchets, en particulier de plastique, que vous avez récupérés, et surtout parce qu'elle peut devenir et devient déjà un modèle reproductible dans d'autres régions d'Italie et à l'étranger», a souligné François.

Cette initiative qui a permis de collecter 24 tonnes de déchets représente «un exemple de la façon dont la société civile locale peut et doit contribuer à traiter les problèmes mondiaux, sans rien enlever, au contraire, en stimulant la responsabilité des institutions», a-t-il encore souligné.

La présence des pêcheurs dans les Évangiles

Et le Pape a conclu son intervention en rappelant que dans l'Évangile aussi nous lisons des événements «liés à la vie et au monde des pêcheurs». «Les premiers disciples de Jésus étaient vos collègues», a-t-il remarqué avant d’ajouter : «J'aime à penser que même aujourd'hui, ceux d'entre vous qui sont chrétiens, ressentent la présence spirituelle du Seigneur à côté de vous».

«Votre foi anime des valeurs précieuses : la religiosité populaire qui s'exprime dans la confiance en Dieu, dans le sens de la prière et dans l'éducation chrétienne des enfants ; l'estime pour la famille ; le sens de la solidarité, de sorte que vous ressentez le besoin de vous entraider et de vous aider mutuellement dans le besoin. Ne perdez pas ces valeurs !», les a-t-il exhortés.

Avant de prendre congé, François a confié les pêcheurs de San Benedetto à la protection de la Vierge Marie, qui est vénérée dans la ville des Marches comme "Notre-Dame de la Marine", et du saint patron des marins, Saint François de Paule.

18 janvier 2020, 13:38