Recherche

Vatican News
Le Pape François a reçu les participants au congrès La richesse des années, le 31 janvier 2020. Le Pape François a reçu les participants au congrès La richesse des années, le 31 janvier 2020.   (Vatican Media)

Le Pape aux personnes âgées: la vieillesse, période de fécondité renouvelée

Le Pape François a reçu les participants au congrès sur la pastorale des personnes âgées intitulé «La richesse des années» ce vendredi 31 janvier 2020.

Ce congrès visant à promouvoir le rôle des personnes âgées dans l’Église, en insistant sur leur capacité à transmettre la foi, dialoguer avec les plus jeunes et conserver nos racines et traditions, s’achève ce 31 janvier par une audience avec le Saint-Père. Il était organisé par le Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie.

La richesse des années, précieux trésor

La «richesse des années» est la richesse de chaque personne qui a derrière elle de nombreuses années de vie, d'expérience et d'histoire, a commencé par expliquer le Souverain pontife. «C'est le précieux trésor qui prend forme dans le parcours de la vie de chaque homme et femme, quelles que soient ses origines, sa provenance, ses conditions économiques ou sociales. Car la vie est un cadeau, et quand elle est longue, c'est un privilège, pour soi-même et pour les autres. Toujours», s’est-il empressé d’ajouter.

Une pyramide démographique inversée

En effet, au XXIe siècle, la vieillesse est devenue l'une des caractéristiques de l'humanité, a souligné le Saint-Père, précisant: «en quelques décennies, la pyramide démographique - qui reposait autrefois sur un grand nombre d'enfants et de jeunes et qui avait quelques personnes âgées à son apogée - s'est inversée». 

De plus, a-t-il relevé, la vieillesse correspond aujourd'hui à différentes saisons de la vie: «pour beaucoup, c'est l'âge où l'engagement productif cesse, où les forces diminuent et où apparaissent les signes de maladie, le besoin d'aide et l'isolement social; mais pour beaucoup, c'est le début d'une longue période de bien-être psycho-physique et de libération des obligations professionnelles».

La valeur de la vieillesse

Dans les deux cas, comment vivre ces années? Quel sens donner à cette phase de la vie, qui pour beaucoup peut être longue?

La désorientation sociale et, à bien des égards, l'indifférence et le rejet que nos sociétés manifestent à l'égard des personnes âgées, appellent non seulement l'Église, mais tout le monde, à une réflexion sérieuse afin d'apprendre à saisir et à apprécier la valeur de la vieillesse, a poursuivi le Successeur de Pierre, exhortant à ce que les initiatives telles que ce congrès ne demeurent pas isolées, mais qu’elles marquent «le début d'un parcours d'approfondissement et de discernement pastoral».

La longévité est une bénédiction

Et l’évêque de Rome d’insister: «Dans la Bible, la longévité est une bénédiction. Elle nous confronte à notre fragilité, à notre dépendance mutuelle, à nos liens familiaux et communautaires, et surtout à notre filiation divine. En nous accordant la vieillesse, Dieu le Père nous donne le temps d'approfondir notre connaissance de Lui, notre intimité avec Lui, d'entrer de plus en plus dans son cœur et de nous abandonner à Lui».

Il s’agit donc d’une période «de fécondité renouvelée». «Dans la vieillesse, ils porteront à nouveau du fruit», dit le psalmiste (Ps 91, 15). En effet, le plan de salut de Dieu se réalise aussi dans la pauvreté des corps faibles, stériles et impuissants.

Les personnes âgées, l’avenir de l’Église

«Aujourd'hui, je voudrais vous dire que les personnes âgées sont aussi le présent et l'avenir de l'Église. Oui, ils sont aussi l'avenir d'une Église qui, avec les jeunes, prophétise et rêve!», a fait remarquer le Pape.

«La prophétie des personnes âgées s'accomplit lorsque la lumière de l'Évangile entre pleinement dans leur vie. C'est pourquoi je vous demande de ne pas vous épargner en annonçant l'Évangile aux grands-parents et aux anciens. Allez les voir avec le sourire», en a conclu François.

31 janvier 2020, 12:30