Recherche

Vatican News

Audience générale: l'amour sera toujours fécond

Pour l'audience générale de ce mercredi 8 janvier , la première de l’année 2020, le Pape a poursuivi son cycle catéchétique sur les Actes des apôtres. Il est revenu sur l’épisode du naufrage de Saint Paul, alors que celui-ci est en route vers Rome, et qui devient une occasion d'annonce de l'Évangile.

La dernière partie des Actes des Apôtres raconte le voyage de saint Paul à Rome, où il devra rendre témoignage au Christ. Au cours de la traversée, une tempête se lève et le bateau part à la dérive. Alors que la mort semble imminente, Paul rassure l’équipage apeuré. Il raconte avoir eu un songe dans lequel l’Ange du Seigneur lui affirme qu’il comparaitra bien devant César, et que sa vie et celles de ses compagnons seront sauvées. «Même dans l’épreuve, il ne cesse d’être gardien de la vie des autres, et de ranimer leur espérance», constate le Pape. L’expérience traumatisante du naufrage se mue ainsi en une occasion providentielle d’annonce de l’Évangile.

Luc narre ensuite l’arrivée de Paul à Malte et son accueil chaleureux par les habitants. L’apôtre se fait mordre par une vipère, mais en ressort indemne, à la grande surprise des Maltais qui le prennent alors pour un Dieu. En réalité, Paul est accompagné par la grâce du Ressuscité, qui fait une promesse aux croyants avant son ascension au ciel : «ils prendront des serpents dans leurs mains et, s’ils boivent un poison mortel, il ne leur fera pas de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades s’en trouveront bien» (Mc 16, 18).

Communiquer le salut aux autres 

Et de fait, Paul profite de cette étape maltaise pour exercer un ministère de guérison. «C’est une loi de l’Évangile, explique le Pape, quand un croyant fait l’expérience du salut, il ne la garde pas pour lui-même», car «le bien tend à se communiquer».  Et François d’insister sur ce point : «un chrétien “éprouvé” peut se rendre plus proche de celui qui souffre», se montrer plus sensible à sa souffrance, et se montrer solidaire avec lui.

Paul nous invite ainsi à vivre les épreuves en étant unis au Christ, convaincus que Dieu peut agir quelles que soient les circonstances, et que celui qui se donne à Dieu par amour sera toujours fécond.  

«Demandons au Seigneur de nous aider à vivre toutes les épreuves, soutenus par l‘énergie de la foi ; à être sensibles à ces nombreux naufragés de l’Histoire qui arrivent épuisés sur nos côtes, afin que nous sachions les accueillir avec cet amour fraternel qui vient de la rencontre avec Jésus. C’est cela qui nous sauve du gel de l’indifférence et de l’inhumanité», a conclu le Pape.

08 janvier 2020, 10:03