Recherche

Vatican News
Des membres de groupes folkloriques présents Place Saint-Pierre écoutent le Pape François lors de l'Angélus du 6 janvier 2020. Des membres de groupes folkloriques présents Place Saint-Pierre écoutent le Pape François lors de l'Angélus du 6 janvier 2020.  (Vatican Media)

Angélus de l’Épiphanie: se laisser transformer par la rencontre avec Jésus

En ce lundi 6 janvier 2020, date de la fête de l’Épiphanie au Vatican et en Italie, le Pape François s’est exprimé depuis la fenêtre du Palais apostolique à l’occasion de la prière de l’Angélus.

Le Pape s’est appuyé sur l’extrait évangélique qui raconte que les rois mages, avertis en songes de ne pas retourner chez Hérode, rentrèrent dans leur pays «par une autre route». En effet, leur rencontre avec l’Enfant Jésus «les a changés». Elle suscite en eux une nouvelle mise en mouvement. Ceci montre que «l’expérience de Dieu ne nous bloque pas, mais nous libère ; elle ne nous emprisonne pas, mais nous remet en chemin».

Nous pouvons, après avoir rencontré Jésus, retourner aux lieux habituels de nos vies, mais avec une attitude transformée, en donnant à nos vies une nouvelle orientation. «Chaque expérience de rencontre avec Jésus nous pousse à entreprendre des voies différentes, parce que c’est de Lui que provient une bonne force qui assainit le cœur et nous détache du mal.»

 

«C’est nous qui devons changer, transformer notre mode de vie même dans l’environnement de toujours, pour modifier les critères de jugement sur la réalité qui nous entoure», a expliqué le Pape. Face aux multiples tentations idolâtriques qui nous entourent, le vrai Dieu nous libère, nous ouvre des voies nouvelles en changeant notre cœur. François a conclu son intervention en demandant à la Sainte Vierge de nous aider à «devenir témoins du Christ là où nous sommes, avec une vie nouvelle, transformée par son amour».

Vœux pour le Noël des chrétiens orientaux

En reprenant la parole après la prière de l’Angélus, l’évêque de Rome a adressé «une pensée particulière aux frères des Églises orientales, catholiques et orthodoxes, dont beaucoup célèbrent demain la Nativité du Seigneur. Pour elles et pour leurs communautés, nous souhaitons la lumière et la paix du Christ Sauveur» a lancé le Pape, qui a fait applaudir ces Églises sœurs, en signe d’amitié et de fraternité.

François a également souligné que ce jour de l’Épiphanie marque la Journée mondiale de l’Enfance missionnaire. «C’est la fête des enfants et des jeunes missionnaires qui vivent l’appel universel à la sainteté en aidant leurs compagnons dans le besoin, à travers la prière et les gestes de partage», a-t-il expliqué.

Le Pape a aussi salué les groupes folkloriques présents sur la Place Saint-Pierre en ce jour de fête particulièrement marqué en Italie. Il en a profité pour évoquer les traditions culturelles qui perdurent en ce jour notamment en Pologne, en Espagne, en Amérique latine ou encore en Allemagne, et qui ont conservé «leur sens chrétien authentique».

06 janvier 2020, 12:47