Vatican News

Visite surprise du Saint-Père dans un lycée de Rome

Ce vendredi 20 décembre, le Pape François s’est rendu au lycée Pilo Albertelli, un établissement scolaire romain situé près de la Basilique Sainte-Marie-Majeure. Il y a rencontré les enseignants et environ 800 élèves.

D’après le communiqué du Bureau de Presse du Saint-Siège, François est arrivé vers 11h25 au lycée Pilo Albertelli.

 

Accompagné du directeur de L’Osservatore Romano, Andrea Monda, ancien professeur de religion dans ce lycée, et de la directrice de l’établissement scolaire, le Saint-Père a d’abord salué le corps enseignant, le personnel et un groupe de jeunes qui avaient rédigé les méditations du chemin de Croix du Vendredi Saint en 2018.

Il a ensuite rejoint la cour du lycée, où l’attendaient environ 800 élèves. Après un chant entonné par quelques jeunes et un mot de bienvenue de la directrice, le Pape François a pris la parole et a répondu aux questions posées par des élèves.

Échange spontané avec les lycéens

L'évêque de Rome a parlé de la solitude, qui, mal vécue, conduit à la mélancolie, et de l’amour gratuit, un chemin difficile, fait d’«élagage» de soi-même, de patience, de «petits sacrifices».

En réponse à une question sur la coexistence entre les différentes cultures et religions, le Pape a évoqué les migrations, y compris dans son propre pays, l’Argentine, et de la manière dont elles ont conduit à la nécessité de vivre ensemble. Quant au dialogue avec les non-croyants, il a souligné la valeur du témoignage, afin de réveiller la curiosité envers l’Évangile et la foi.

Après avoir rappelé aux jeunes l’importance du jeu et du rêve, qui «porte de l’oxygène à l’âme», et répondant à une question sur les véritables maîtres, le Saint-Père a parlé du rapport entre maître et disciple, un don que lui-même a pu rappeler ces derniers jours à propos de son père spirituel, Miguel Ángel Fiorito.

Lorsque la cloche a retenti, François a adressé aux jeunes et à toutes les personnes présentes ses meilleurs vœux pour Noël, et avant de s’en aller, il a répondu à une dernière demande d’un adolescent sur le recours à la guerre pour apporter la paix et la sécurité, qui était pour lui une contradiction. En mentionnant des situations tragiques vécues par certains pays, le Saint-Père a annoncé qu’il avait enregistré avec le secrétaire général de l’ONU, rencontré un peu plus tôt au Vatican, un message vidéo sur le thème de la paix. 

20 décembre 2019, 15:10