Recherche

Vatican News
Le Pape François saluant des personnes handicapées, Greccio, le 1er décembre 2019 Le Pape François saluant des personnes handicapées, Greccio, le 1er décembre 2019  (Vatican Media)

Le Pape plaide pour la participation des personnes handicapées à la vie sociale

Le Pape François a rendu public un message à l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, célébrée ce 3 décembre.

Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

Le Saint-Père appelle d’abord à porter sur chacun ce «regard de foi» qui reconnaît en toute personne la présence du Christ lui-même. Il souligne également l’importance de la «promotion des droits à la participation», qui favorise la «culture de la rencontre».

Ne pas absolutiser les technologies

Malgré des progrès, fait remarquer François, c’est encore trop souvent la «culture du déchet» qui prévaut. Il est donc nécessaire de protéger les droits des personnes porteuses d’un handicap, de lutter contre les discriminations et de contribuer à l’amélioration de leurs conditions de vie – «en recourant aussi aux technologies actuelles, mais sans les absolutiser», précise le Pape. En d’autres termes, «oindre» les personnes handicapées «de dignité pour une participation active à la communauté civile et ecclésiale». «C’est un chemin exigeant et aussi fatiguant, admet le Saint-Père, qui contribuera toujours davantage à former des consciences capables de reconnaître chacun comme une personne unique».

Anticorps contre un péché social

Le Pape se fait ensuite le défenseur des nombreux «exilés cachés», ces personnes oubliées et considérées comme des poids «à l’intérieur de nos maisons, de nos familles, de nos sociétés». Il demande de «reconnaître en chaque personne porteuse d’un handicap, y compris un handicap complexe et grave, une contribution unique au bien commun à travers sa propre biographie originale». Une véritable «conversion», que nous enseigne avant tout l’Évangile. «Il faut développer les anticorps contre une culture qui considère certaines vies comme étant de série A et d’autres de série B: ceci est un péché social !», s’indigne le Pape, qui se désole que certaines nations peinent encore à accorder une égale dignité à tous les citoyens.

Le regard paternel de Dieu, qui donne vie

Puis François s’élève une nouvelle fois contre les préjugés et tout ce qui empêche les personnes handicapées de participer de manière «active à la vie ordinaire». Celles-ci ont besoin, «pour se construire, (…) non seulement d’exister mais aussi d’appartenir à une communauté», souligne le Pape.

En conclusion de son message, le Souverain Pontife encourage «tous ceux qui travaillent avec les personnes handicapées de continuer cet important service et engagement, qui détermine le degré de citoyenneté d’une nation». Il assure également prier «pour que chaque personne puisse sentir sur elle le regard paternel de Dieu, qui affirme sa pleine dignité et la valeur inconditionnelle de sa vie».

Depuis 1992, la Journée internationale des personnes handicapées est célébrée chaque année le 3 décembre à travers le monde. Organisée par les Nations Unies, elle vise à promouvoir les droits et le bien-être des personnes handicapées dans toutes les sphères de la société et du développement, et à accroître la sensibilisation à leur situation particulière dans tous les aspects de la vie politique, sociale, économique et culturelle.

03 décembre 2019, 09:42