Recherche

Vatican News
Le Pape participant aux funérailles de Maria Grazia Mara en l’église romaine de San Giuseppe al Nomentano, le 31 décembre 2019. Le Pape participant aux funérailles de Maria Grazia Mara en l’église romaine de San Giuseppe al Nomentano, le 31 décembre 2019. 

Comme un simple fidèle, le Pape a assisté aux obsèques d’une amie historienne

Ce 31 décembre vers 15h, le Pape a participé sous une forme privée aux funérailles de Maria Grazia Mara, professeur à l’Augustinianum, décédée hier à 95 ans. Le Pape lui avait rendu visite à son domicile l’an dernier.

Il lui avait rendu visite personnellement le 29 juillet 2018 dans son appartement, suscitant l’étonnement des Romains. François avait alors voulu répondre à sa demande d’entretien en venant la voir directement, tenant compte du fait qu’elle ne pouvait pas se déplacer Il a démontré un témoignage de fidélité amicale en se rendant cet après-midi en l’église romaine de San Giuseppe al Nomentano, en soutane blanche mais sans protocole particulier, pour participer aux funérailles de Maria Grazia Mara, 95 ans, experte en patristique, auteur de plusieurs livres sur les grandes figures du christianisme.

En février dernier, lors de l’audience accordée aux membres de l’Augustinianum à l’occasion du 50e anniversaire de l’Institut patristique, le Pape avait nommé cette femme en évoquant les personnalités les plus marquantes de l’histoire de cet institut. «Me vient à la mémoire la professeur Maria Grazia Mara, qui a enseigné tant de choses et qui à 95 ans publie encore et enseigne la catéchèse aux enfants», avait lancé le Pape avec admiration. Et il avait aussitôt évoqué la figure du cardinal maltais Prosper Grech, autre grande figure de cet Institut. Par une étonnante coïncidence, ces deux personnalités se sont éteintes le même jour.

S’il s’agit, semble-t-il, du premier déplacement privé du Pape dans une paroisse romaine pour une cérémonie de funérailles, ce n’est toutefois pas la première fois que le Pape assiste à des obsèques comme un simple fidèle, sans concélébrer. En juillet 2018, François avait ainsi assisté aux obsèques du cardinal Tauran, à la basilique Saint-Pierre, en léger retrait dans le choeur. Il n'avait revêtu les habits liturgiques que pour le rite de la bénédiction finale, conformément au protocole établi pour les obsèques des cardinaux.

31 décembre 2019, 17:11