Recherche

Vatican News
Le Pape saluant les membres de la Congrégation pour les Causes des Saints, le 12 décembre 2019 au Vatican. Le Pape saluant les membres de la Congrégation pour les Causes des Saints, le 12 décembre 2019 au Vatican.  (Vatican Media)

Pape François : les saints sont des modèles de vie chrétienne

Le Pape a reçu ce matin les membres de la Congrégation des Causes des saints, un dicastère qui fête cette année ses 50 ans. C’est en effet le 8 mai 1969 que le saint Pape Paul VI avait décidé de scinder la Congrégation des Rites sacrés en deux organes distincts: la Congrégation des Causes des Saints et la Congrégation pour le Culte divin.

Cyprien Viet - Cité du Vatican

«Dans ce demi-siècle d’activité, votre Congrégation a évalué un grand nombre de profils biographiques et spirituels d’hommes et femmes, pour les présenter comme des modèles et des guides de vie chrétienne», a expliqué le Pape François. «Les très nombreuses béatifications et canonisations qui ont été célébrées ces dernières décennies, signifient que les saints ne sont pas des êtres humains inatteignables, mais sont proches de nous et peuvent nous soutenir dans le chemin de la vie», a-t-il souligné.

Leurs vies incarnent la Parole de Dieu dans l’histoire. La sainteté accompagne la vie de l’Église, «souvent d’une façon cachée et presque imperceptible». François a une nouvelle fois insisté sur la valeur de la sainteté ordinaire, qui se voit «dans les parents qui font grandir leurs enfants avec tellement d’amour, dans les hommes et les femmes qui travaillent pour apporter le pain à la maison, dans les malades, dans les religieuses âgées qui continuent à sourire», a-t-il répété, en retrouvant les termes de son exhortation apostolique Gaudete et Exsultate.

Le besoin d’une analyse rigoureuse et objective

L’examen des cas de «sainteté héroïque» nécessite toujours un examen rigoureux, avec quatre critères possibles: le martyre, l’héroïcité des vertus, l’offrande de la vie, et le miracle. Les personnes chargées de travailler sur les dossiers de béatification tenant compte de «la gravité de la matière traitée, de la législation et des justes attentes du peuple de Dieu, qui se confie à l’intercession des saints et s’inspire de leur exemple de vie».

Le Pape a aussi lancé un avertissement: les postulateurs doivent «être toujours plus conscients que leur fonction requiert une attitude de service de la vérité et de coopération avec le Saint-Siège. Ils ne doivent pas se laisser guider par des visions matérielles et par des intérêts économiques» et ne doivent pas rechercher une promotion personnelle ou des avantages en contradiction avec le sens du travail ecclésial. Il ne s’agit pas seulement d’une procédure juridique mais bien d’une mission spirituelle. Chaque cas doit être suivi «avec rigueur morale» et «avec une forte sensibilité évangélique». Les cas de miracle doivent être analysés avec beaucoup de sérieux et de précision, car il s'agit d'y discerner l’action du «doigt de Dieu».

Diffuser la conscience de la sainteté dans le peuple de Dieu

François a conclu son intervention en confiant le travail des membres de la Congrégation des Causes des Saints à l’intercession de la Vierge Marie, et en intégrant le travail de ce dicastère dans une perspective ecclésiale qui concerne chaque chrétien: «à travers votre œuvre, vous vous mettez aux côtés spécialement des évêques pour soutenir leur engagement pour diffuser la conscience que la sainteté est l’exigence plus profonde de chaque baptisé, l’âme de l’Église et l’aspect prioritaire de sa mission», a insisté l’évêque de Rome.

12 décembre 2019, 12:18