Recherche

Vatican News
Veillée de prière par la Communauté de Taizé Veillée de prière par la Communauté de Taizé 

Le message du Pape pour la 42e rencontre européenne de Taizé

Dans un message adressé aux jeunes participants à la 42e rencontre européenne de Taizé, le Pape François les encourage à se mettre en route, à aller vers les autres et à répondre aux défis nouveaux de nos sociétés.

Des milliers de jeunes convergent en ce moment vers la ville polonaise de Wrocław qui accueille pour la 3e fois ce rassemblement de la jeunesse chrétienne européenne ; cette 42e rencontre se déroule  du 28 décembre 2019 au 1er janvier 2020, avec pour thème, «Toujours en route, jamais déracinés».

Comme chaque année, le Pape a adressé un message à tous ces participants, signé par le cardinal Secrétaire d’État, Pietro Parolin. En voici l’intégralité :

«Chers jeunes qui êtes réunis pour la 42ème rencontre européenne à l’initiative de la Communauté de Taizé, vous voici cette année en Pologne, patrie du Saint Pape Jean-Paul II.
Son successeur, le Pape François, vous accompagne de sa prière et il vous encourage à approfondir, au contact des chrétiens de Pologne, le thème que vous avez choisi pour ce rassemblement de Wrocław : “Toujours en route, jamais déracinés”.

La Pologne est un pays qui plonge ses racines dans la foi. Ce sont ces racines qui ont permis à ce peuple de tenir dans les grandes épreuves, quand l’espérance était mise à mal. Vous le découvrirez : il y a beaucoup à apprendre de ceux et de celles qui sont restés fidèles au Christ quand la tentation aurait été de céder à la facilité. Ces chrétiens ont osé croire à un autre avenir.

Puissiez-vous découvrir ensemble à quel point l’enracinement dans la foi vous appelle et vous prépare à aller vers les autres, à répondre aux défis nouveaux de nos sociétés, en particulier les périls qui pèsent sur notre maison commune. “Les racines ne sont pas des ancres qui nous enchaînent à d’autres époques et qui nous empêchent de nous incarner dans le monde actuel […] Elles sont, au contraire, un point d’ancrage qui nous permet de nous développer et de répondre à de nouveaux défis” (Christus vivit, n. 200).

Cherchant avec beaucoup d’autres, vous découvrirez qu’il y a beaucoup de joie à se mettre en route, parfois – comme Abraham – sans connaître à l’avance la destination. Soyez toujours prêts à de nouveaux départs, à témoigner de l’Évangile et à être pleinement présents à celles et ceux qui vous entourent, en particulier aux plus démunis et aux plus malheureux. “N’attendez pas demain pour collaborer à la transformation du monde avec votre énergie, votre audace et votre créativité […] Vous êtes l’heure de Dieu qui vous veut féconds” (Ibid., n. 178).

Le Saint-Père vous bénit tous, vous les jeunes, ainsi que les frères de la Communauté de Taizé, les familles et les paroisses qui vous accueillent. Que la foi de Marie, qui, elle aussi, partit “en hâte” (Lc 1, 39), soutienne l’élan de votre confiance en son Fils».

Étape du pèlerinage de confiance

Ces rencontres européennes annuelles font partie d’un «pèlerinage de confiance sur la terre» animé par Taizé depuis quarante ans. Les jeunes qui participent à ces rencontres se rassemblent pour prier ensemble, pour s’insérer pendant quelques jours dans une Église locale et pour chercher à approfondir des thèmes comme l’entente entre les peuples, la paix, la compréhension de la foi et l’engagement social. 

«Au moment où la construction de l’Europe rencontre beaucoup de résistance, où des incompréhensions se multiplient entre les pays, peut-on lire sur le site de l’événement, une rencontre en Pologne donnera à des milliers de jeunes de faire l’expérience qu’une confiance réciproque peut être construite».

D’autres messages de soutien

Les participants à cette rencontre ont reçu d'autres messages de la part de personnalités et institutions de premier plan, parmi lesquelles le Patriarche oecuménique de Constantinople, Bartholomée, l'archevêque de York et primat d'Angleterre, John Sentamu, ou le Secrétaire Général du Conseil oecuménique des Églises, le révérend Olav Fykse-Tveit. 

Message également du Patriarcat de Moscou, par la plume du métropolite Hilarion, président du Département des relations ecclésiales extérieures : «Rassemblés en ce temps de Noël, vous avez la possibilité de participer à un évènement essentiel qui a changé pour toujours l’histoire de l’humanité. (…) Malheureusement, de nos jours, notre monde accorde de moins en moins d’attention à cette fête. Au moment de Noël, le nom du Christ est de plus en plus caché derrière les sapins, les décorations, les marchés et les achats dans les magasins. Défendre sa foi dans une société sécularisée est devenu un défi d’actualité pour chaque jeune chrétien».

Dans son adresse aux jeunes pèlerins, le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres leur lance un appel spécial pour qu’il agissent «en faveur du climat». Quant à la présidente du Conseil européen, Ursula Van der Leyen, elle rappelle que cette rencontre se tient l’année même où l’Europe célèbre le 30e anniversaire du démantèlement du rideau de fer et de la chute du mur de Berlin. «Alors que vous vous réunissez en prière et en discussion dans les jours à venir, pensez bien au courage de tous ceux qui se sont battus pour la liberté. Pensez à tous ceux qui ont défendu leurs valeurs. Pensez à ce que l’unité, la paix et la réconciliation signifiaient pour eux. Il est de notre devoir de ne jamais l’oublier et de ne jamais cesser à bâtir une Union plus solidaire, plus juste, plus tolérante, plus ouverte et plus humaine», écrit Ursula Van der Leyen.

27 décembre 2019, 10:38