Recherche

Vatican News
Le Pape saluant un fidèle lors de l'audience générale du 11 décembre 2019. Le Pape saluant un fidèle lors de l'audience générale du 11 décembre 2019.  (Vatican Media)

Audience générale: saint Paul est le témoin souffrant du Ressuscité

Dans le cadre de l’audience générale de ce mercredi 11 décembre, tenue en Salle Paul VI, le Pape François a poursuivi sa série de catéchèses sur les Actes des Apôtres. Il s’est arrêté sur la situation difficile de saint Paul lors de son arrivée à Jérusalem, alors qu’il avait une très mauvaise réputation. Mais ce sont justement ces difficultés qui ont fait de l’apôtre Paul un véritable chrétien.

Cyprien Viet – Cité du Vatican

«Paul n’est pas seulement l’évangélisateur plein d’ardeur, le missionnaire intrépide parmi les païens, qui donne vie à de nouvelles communautés chrétiennes, mais il est aussi le témoin souffrant du Ressuscité», a expliqué le Pape François au début de sa catéchèse. Son arrivée à Jérusalem, en effet, déclenche un climat de haine à son égard, car il est reconnu comme un persécuteur. Paradoxalement, ce sont des soldats romains qui le sauvent d’un lynchage. Mais ensuite, il se situe clairement dans la suite du Christ avec son incarcération et ses comparutions humiliantes devant le Sanhédrin, puis devant le procurateur romain et devant le roi Agrippa.

Paul est alors accusé d’avoir enseigné «contre la Loi et le temple» et il est ainsi associé à la Passion de son Maître, tout comme les fidèles ukrainiens que le Pape avait rencontré ce matin.

«Ils ont souffert pour l’Évangile, mais ils n’ont pas négocié la foi (…). Il y aura toujours des martyrs parmi nous : c’est le signal que nous allons sur la route de Jésus», a souligné François en évoquant cette audience précédente.

La conversion radicale de saint Paul, un modèle pour aujourd’hui

Paul, pour sa part, a vécu une conversion radicale : «Le Christ Ressuscité l’a rendu chrétien et lui a confié la mission parmi les païens, “pour qu’ils se convertissent des ténèbres à la lumière et du pouvoir de Satan à Dieu”». Le roi Agrippa est touché par la sincérité de Paul et le déclare innocent, mais l’appel à César rend nécessaire le transfert de saint Paul à Rome comme prisonnier. Paradoxalement, cette contrainte contribuera à la diffusion de la Parole de Dieu jusqu’au cœur de l’Empire.

Les chaînes de Paul sont «une épreuve humiliante pour l’Apôtre», mais en étant «lues avec les yeux de la foi», elles nous enseignent la «persévérance dans l’épreuve». «Demandons aujourd’hui au Seigneur, par l’intercession de l’Apôtre, de raviver notre foi et de nous aider à être fidèles jusqu’au bout dans notre vocation de chrétiens, de disciples du Seigneur, de missionnaires», a conclu le Pape. 

11 décembre 2019, 12:11