Recherche

Vatican News
Le Pape durant la rencontre promue par le tribunal de la Rote romaine Le Pape durant la rencontre promue par le tribunal de la Rote romaine  (Vatican Media)

Couples blessés: le Pape encourage une approche compassionnelle

Dans un discours devant les participants à un cours organisé par la Rote romaine sur la protection du mariage et le soin pastoral des couples blessés, le Pape François a incité ce samedi les juges ecclésiastiques à être moins bureaucratiques et mécaniques. Il a aussi rappelé que les couples sont appelés à l’apostolat conjugal.

Xavier Sartre – Cité du Vatican

Ce sont «deux attentions cruciales» qu’ont étudiées les participants au cours organisé par la Rote romaine au Vatican et sur lesquelles le Pape François est revenu ce samedi matin : la protection du mariage et le soin pastoral des couples blessés. C’est sur ce second point que le Saint-Père s’est arrêté, précisant d’emblée que ces «typologies» «ne peuvent pas être traitées par une approche simplement bureaucratique, presque mécanique». Il faut au contraire, «entrer dans le vécu des personnes qui souffrent et qui ont soif de sérénité et de bonheur personnel et de couple».

Les blessures du mariage laissent des «sillons amères et profonds dans le cœur des personnes concernées» et l’Église ne peut détourner la tête. Elle doit pleurer et souffrir avec elles a affirmé le Pape. C’est pourquoi, a-t-il souligné, «l’Église, dans ses procédures canoniques et jurisprudentielles, cherche toujours et seulement le bien des personnes blessées, cherche la vérité de leur amour ; elle n’a rien d’autre en tête que de soutenir leur juste et désiré bonheur» qui est «un don que Dieu réserve à ses enfants». Dans cette optique, tous les opérateurs, les juges, les témoins, tous «doivent toujours avant tout avoir confiance dans l’Esprit Saint» pour pouvoir écouter, discerner et juger. «Un procès n’est pas une chose mathématique».

Les époux missionnaires

Le cours de la Rote romaine a également abordé le soin de l’Église pour que «le mariage des époux chrétiens soit celui que le Seigneur Jésus a voulu qu’il soit». «Les époux ne doivent jamais oublier qu’ils sont appelés, comme personnes et comme couple, à cheminer toujours dans la foi, à cheminer dans l’Église et avec l’Église, à cheminer ensemble sur la voie de la sainteté», a rappelé François.

De ce chemin «nait ce ministère précieux et indispensable des époux dans l’Église», qui trouve son origine dans le sacrement. Le Pape a mis en garde contre une éventuelle improvisation de ce sacrement et a conseillé aux fiancés de bien se préparer. «Ils doivent aussi nourrir et faire grandir progressivement en eux-mêmes cet appel spécifique à se former comme époux chrétiens». Ils doivent ainsi cultiver leur vocation missionnaire de témoins de l’Évangile dans la vie familiale, professionnelle, sociale, là où le Seigneur les appelle.

L’exemple donné par le Pape est celui d’Aquila et Priscille convertis par saint Paul qui furent de précieux collaborateurs. «L’évêque, le curé, le diacre permanent et son épouse, qui préparent les couples de fiancés, doivent les aider à être des cellules vivantes et apostoliques des communautés paroissiales» a précisé François. «L’Église est concrètement une communauté de familles, appelés à devenir, comme Aquila et Priscille, témoins de l’Évangile»

30 novembre 2019, 11:39