Recherche

Vatican News
Le Pape bénissant une petite fille lors de l'audience générale du 23 octobre 2019. Le Pape bénissant une petite fille lors de l'audience générale du 23 octobre 2019.  (Vatican Media)

Audience générale: le Pape revient sur les débuts de l’évangélisation

Lors de l’audience générale de ce mercredi matin tenue sur la Place Saint-Pierre, le Pape François a expliqué comment l’Église s’est progressivement constituée, notamment à partir de l’arrivée de saint Paul à Jérusalem, qui, malgré son échec apparent, marque la 1ère étape du voyage de l’Évangile autour du monde méditerranéen.

Cyprien Viet - Cité du Vatican

«On peut dire que le Livre des Actes des Apôtres est le livre du long voyage de la Parole de Dieu. La Parole de Dieu doit être annoncée, et annoncée partout», a expliqué le Pape François au début de cette catéchèse. Paul et Barnabé, après avoir été rejetés de Jérusalem, arrivent à Antioche en Syrie, «où il s’arrêtent une année entière pour enseigner et aider la communauté à prendre racine».

Grâce à leur enseignement, Antioche devient un centre de «propulsion missionnaire» et c’est dans cette ville que ces disciples du Christ reçoivent pour la première fois le nom de «chrétiens».

Transmettre l’Évangile à tous les peuples

Les apôtres s’étaient d’abord adressés aux juifs mais ils élargissent rapidement leur prédication aux païens, déclenchant une vive controverse sur la nécessité ou non de leur conversion préalable au judaïsme pour pouvoir ensuite devenir chrétiens. Lors du Concile de Jérusalem sera discernée la question délicate du rapport entre la foi dans le Christ et l’observance de la Loi de Moïse. La seule exigence sera finalement le refus des idolâtries et non la circoncision, ce qui ouvre la voie à de vastes perspectives d'évangélisation.

Cette assemblée marque un tournant dans l’histoire de l’annonce chrétienne, et elle montre comment rechercher «la vérité dans la charité». Elle rappelle que «la méthode ecclésiale pour la résolution des conflits se base sur le dialogue fait d’écoute attentive et patiente, et sur le discernement accompli à la lumière de l’Esprit». C’est ce modèle que le Pape François veut actuellement mettre en œuvre à travers la synodalité.

L’Église doit donc toujours rester en état de mission, «en sortie», elle est «appelée à toujours être la maison ouverte du Père». François a donc conclu en demandant au Seigneur de «renforcer en tous les chrétiens, spécialement parmi les évêques et les prêtres, le désir et la responsabilité de la communion»

23 octobre 2019, 12:01