Recherche

Vatican News
Le Pape François s'exprime avant la prière de l'Angélus - 13 octobre 2019 Le Pape François s'exprime avant la prière de l'Angélus - 13 octobre 2019 

Angélus: le Pape François lance un appel à la paix en Syrie et en Équateur

Au terme de la messe qu’il a présidée ce 13 octobre, canonisant cinq bienheureux, et juste avant la prière de l’Angélus, le Pape François a prononcé une brève allocution pour remercier les délégations présentes et faire part de sa préoccupation concernant deux pays traversés actuellement par de vives tensions, la Syrie et l’Équateur.

Parmi les remerciements qu’il a adressés aux nombreuses personnes ayant assisté à ces canonisations, le Saint-Père a cité plus particulièrement le président de la République italienne et le prince britannique Charles de Galles, venus célébrer respectivement, au nom de leur nation, l’élévation de sr Giuseppina Vannini et du cardinal John Henry Newman au rang de saints. «Par leur témoignage évangélique, ces saints ont favorisé la croissance spirituelle et sociale dans leurs nations respectives», a souligné François.

Puis cette «pensée spéciale» du Pape «aux délégués de la communion anglicane». Il a exprimé sa «vive gratitude» à ces chrétiens venus pour le cardinal John Henry Newman, prêtre anglican converti au catholicisme.

Chercher la voie du dialogue et de la paix sociale

Puis le Saint-Père a évoqué deux situations géopolitiques préoccupantes. D’abord le Moyen-Orient et «la bien-aimée et martyrisée Syrie, d’où arrivent à nouveau des nouvelles dramatiques sur le sort des populations du nord-est du pays, contraintes d’abandonner leurs propres maisons à cause des actions militaires : parmi ces populations il y a aussi beaucoup de familles chrétiennes», a souligné François. Il a appelé les divers acteurs engagés et la communauté internationale à «s’engager avec sincérité, honnêteté et transparence sur la voie du dialogue pour chercher des solutions efficaces».

Ensuite le Pape a mentionné l’Équateur, représenté place Saint-Pierre par les évêques et autres participants équatoriens au Synode spécial sur l’Amazonie qui se tient en ce moment au Vatican. François a expliqué suivre «avec préoccupation» la situation de ce pays d’Amérique latine, où se déroule un vaste mouvement de révolte populaire depuis quelques semaines. «Je le confie à la prière commune et à l’intercession des nouveaux saints, et je m’unis à la douleur pour les morts, les blessés et les personnes dispersées», a déclaré le Saint-Père. «J’encourage à chercher la paix sociale, avec une attention particulière aux populations les plus vulnérables, aux pauvres et aux droits humains», a-t-il enfin demandé, avant de réciter avec l’assemblée la prière de l’Angélus.

13 octobre 2019, 12:44