Recherche

Vatican News
Le Pape François à la fenêtre du palais apostolique. Le Pape François à la fenêtre du palais apostolique.   (Vatican Media)

Angélus: «la prière, premier soutien du peuple de Dieu aux missionnaires»

Lors de la prière de l'Angélus récitée place Saint-Pierre ce dimanche, le Pape François est revenu sur la responsabilité missionnaire de l'Église aujourd'hui et sur le soutien spirituel que chacun peut apporter aux témoins de l'Evangile.

Avant de réciter la prière de l'Angélus place Saint-Pierre, le Pape est revenu ce dimanche sur la deuxième lecture de la liturgie et l'exhortation que l'Apôtre Paul adresse à son fidèle collaborateur Timothée : «Annoncez la Parole, insistez au moment opportun et inopportun, avertissez, réprimandez, exhortez, exhortez avec magnanimité et enseignement».  Pour Paul, Timothée doit se sentir responsable de cette annonce de la Parole, prenant un engagement dans tous les domaines, ce qui n'exclut aucune sphère existentielle. Ces sentiments de Saint-Paul «doivent être ceux de tous les disciples de Jésus, appelés à être témoins de l'Évangile en notre temps, dans cette humanité parfois contradictoire mais infiniment aimée de Dieu.»  a expliqué le Pape.

Collaborer à l'annonce du Royaume

Cette journée mondiale de la mission «est une bonne occasion pour chaque baptisé de prendre davantage conscience de la nécessité de collaborer à l'annonce du Royaume de Dieu par un engagement renouvelé» a rappelé François. Il y a cent ans, a t-il poursuivi, le Pape Benoît XV promulguait la lettre apostolique Maximum illud «pour donner un nouvel élan à la responsabilité missionnaire de l'Église entière». Une lettre dans laquelle le Souverain Pontife requalifiat le sens de la mission pour qu'elle soit dégagée de toute idéologie «et libérée du conditionnement des politiques expansionnistes des nations européennes

Le message de Benoît XV «est toujours d'actualité», a souligné François, «et nous stimule à surmonter la tentation de toute fermeture autoréférentielle et de toute forme de pessimisme pastoral, afin de nous ouvrir à la joyeuse nouveauté de l'Evangile». A notre époque, marquée par une mondialisation qui doit être solidaire et respectueuse de la particularité des peuples, et qui souffre encore des conflits de pouvoirs qui alimentent les guerres et ruinent la planète, «les croyants sont appelés à apporter partout, avec un nouvel élan, la Bonne Nouvelle qu'en Jésus la miséricorde triomphe du péché, que l'espérance triomphe de la peur, que la fraternité vainc l'hostilité.» 

L'élan missionnaire nait de notre fraternité

«Il s'agit d'entendre avec force l'appel à la mission envers tous les peuples et envers tous ceux qui, ici parmi nous, vivent en marge, a poursuivi le Pape. C'est de notre fraternité, vécue avec foi et charité, que naissent la force et l'élan missionnaire» . François, comme il l'avait dit quelques minutes plus tôt dans son homélie a rappelé l'importance de vivre cette fraternité pas seulement «dans notre propre cercle fermé» 

Pour vivre la plénitude de la mission a conclut le Saint-Père, la condition indispensable est la prière. Vivre pleinement la mission est une condition indispensable : la prière, une prière fervente et incessante, comme le rappelle Jésus dans l'Evangile de Luc ce dimanche: «toujours prier sans se décourager». La prière, en effet, est la première force de l'annonce a précisé le Pape François, rappelant que les missionnaires sont avant tout des hommes et des femmes de prière, qui nourrissent la foi dans le lien constant avec le Seigneur, pour faire face aux difficultés que comporte l'évangélisation.

Cette prière «est le premier soutien du peuple de Dieu pour les missionnaires, riche d'affection et de reconnaissance pour leur tâche difficile d'annoncer et de donner la lumière et la grâce de l'Evangile à ceux qui ne l'ont pas encore reçu.». Cette journée missionnaire mondiale, a rappelé le Pape est enfin une bonne occasion de se demander si nous prions pour les missionnaires, pour ceux qui annoncent la Parole de Dieu par leur témoignage.

20 octobre 2019, 11:22