Recherche

Vatican News
Le Pape François a visité l'hôpital de Zimpeto, en banlieue de la capitale mozambicaine, vendredi 6 septembre 2019. Le Pape François a visité l'hôpital de Zimpeto, en banlieue de la capitale mozambicaine, vendredi 6 septembre 2019.   (Vatican Media)

Mozambique: à l’hôpital de Maputo, le Pape loue la fragilité et l’humilité

Le Pape François a visité l’hôpital saint Gilles de Zimpeto, en banlieue de Maputo, la capitale mozambicaine, vendredi 6 septembre 2019. Devant le personnel et les malades, il a livré un éloge des fragilités et des limites, particulièrement saillantes en milieu hospitalier.

Delphine Allaire – Cité du Vatican

Accueilli par le président de la Communauté Sant’Egidio, la coordinatrice nationale du projet Dream – un centre dédié au soin des malades du Sida – et la directrice de l’hôpital, le Pape François a loué l’établissement inauguré il y a à peine 14 mois comme un lieu de la «manifestation de l’amour de Dieu», prêt à insuffler «la vie et l’espérance où abondent la mort et la souffrance».

L’hôpital de Zimpeto accueille aujourd'hui 3 800 patients essentiellement des femmes séropositives. Il s’agit d’une des 13 cliniques du projet Dream mis en place au Mozambique par la communauté de Sant'Egidio pour permettre un accès aux soins facilité aux malades.

L’écoute des cris silencieux et inaudibles

 «Ce Centre nous montre que quelqu’un s’est arrêté et a eu de la compassion», a relevé le Saint-Père dans son adresse. Ce «quelqu’un» n’a pas cédé à la tentation de dire «il n’y a rien à faire, il est impossible de combattre ce fléau». Au contraire, cette personne a eu le courage de chercher des solutions, a écouté «ce cri silencieux, presqu’inaudible, d’innombrables femmes, de tant de personnes qui vivaient dans la honte, marginalisées, jugées par tous». 

«Que nul ne pense que son cri s’est perdu dans le vide», a martelé le Souverain pontife argentin devant près de 2 000 malades.

Une sollicitude aimante

Dans ce contexte, «la sollicitude des croyants ne peut pas se résumer à une assistance -même si elle est nécessaire et providentielle dans un premier temps - mais appelle plutôt cette ‘‘attention aimante’’ qui honore l’autre en tant que personne et recherche son bien», a souligné le Pape, insistant sur «l’écoute continue».

L’humilité et les limites

Ce programme Dream, dédié aux malades du Sida, est «un exemple d’humilité, de reconnaissance de vos limites et de créativité dans la mise en réseau».

Et le Pape de mettre en lumière cette précieuse reconnaissance des limites, de la faiblesse, et de l’insuffisance de nos moyens comme façons de «mieux collaborer réciproquement».

À valeur humaine et évangélique

«L’engagement gratuit et volontaire de tant de personnes de diverses professions – dermatologie, médecine interne, neurologie et radiologie, entre autres ; plus de cinq mille médecins, infirmiers, biologistes coordinateurs et techniciens – qui depuis des années, à travers la télémédecine, ont apporté leur précieuse contribution afin de former des opérateurs locaux, cet engagement comporte en lui-même une immense valeur humaine et évangélique», a relevé le Souverain pontife, admiratif de tout le personnel.

Donner jour à l’espérance

«Lorsque nous serons partis, lorsque vous reprendrez vos tâches quotidiennes, lorsque personne ne vous applaudira ni ne vous exaltera, continuez à recevoir ceux qui viennent, allez à la recherche des blessés et des vaincus dans les périphéries... pour ‘‘donner le jour’’ à l’espérance», leur a-t-il exhorté.

Au Mozambique, d’après les chiffres du ministère de la santé du pays, 120 000 femmes enceintes et porteuses du VIH sont dénombrées chaque année, avec un taux de transmission verticale de 14%.

06 septembre 2019, 11:26