Recherche

Vatican News
L'audience du Pape aux membres de la Communauté Emmanuel, le 26 septembre 2019. L'audience du Pape aux membres de la Communauté Emmanuel, le 26 septembre 2019.  (Vatican Media)

François encourage une communauté italienne au service des plus fragiles

Le Pape a accordé ce matin une audience à la "Communità Emmanuel" de Lecce (à ne pas confondre avec la Communauté de l’Emmanuel, un mouvement charismatique très implanté dans les pays francophones), une structure italienne qui vient notamment en aide aux personnes victimes de la dépendance aux drogues.

Cette structure est née à Lecce (dans la région des Pouilles, au sud de l'Italie) en 1980 avec un groupe d'hommes et de femmes, accompagnés par le père jésuite Mario Marafioti, ont ouvert une première maison de famille pour des personnes désavantagées. Aujourd'hui la Communauté accueille environ 500 personnes et dédie une attention particulière aux mineurs, aux adolescents et aux jeunes, dans six secteurs d'intervention: la famille, le handicap, les dépendances, la coopération et l'entreprise sociale, les migrations et le Sud, et la diaconie

François a félicité cette communauté qui fêtera bientôt ses 40 ans, en l’encourageant dans l’articulation entre l’action et le soin du lien avec la Parole de Dieu, qui est essentiel pour ne pas devenir une simple «agence d’assistance ou une entreprise». La création de cette communauté, un jour de Noël, exprime «une foi incarnée dans le service», a-t-il souligné.

Quand «le Seigneur frappe à la porte avec le visage des frères et des sœurs qui vivent une pauvreté, un abandon, un esclavage», c’est alors que naissent les œuvres de charité, dans l’Église. C’est l’Esprit de Dieu qui «donne l’amour pour servir les frères avec compassion, avec proximité, avec gratuité».

En s’appuyant sur l’étymologie du nom Emmanuel, «Dieu avec nous», le Pape a invité les membres de cette communauté à suivre Jésus «pour ne pas se laisser voler la joie, l’espérance, le courage de se donner ; pour être ensemble sans se blesser ; pour jeter de nouveau les filets après les désillusions et les échecs ; pour continuer à travailler avec joie même si on ressent de la fatigue ; pour rester fidèles à l’esprit originaire de la vocation et de la mission», a-t-il listé.

26 septembre 2019, 15:29