Recherche

Vatican News
Membres de la Communauté Abraham en salle Paul VI, le 14 septembre 2019 Membres de la Communauté Abraham en salle Paul VI, le 14 septembre 2019  (Vatican Media)

Abraham, un modèle pour les évangélisateurs d'aujourd'hui

Ce samedi matin, le Pape François a reçu en audience 700 membres de la Communauté Abraham, communauté du Renouveau charismatique qui fête cette année son 30e anniversaire. Le Saint-Père leur a donné quelques conseils pour mener leur mission dans les pas du patriarche considéré comme le “Père des croyants”.

Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

 Fondée en 1989, la Communauté Abraham est actuellement présente en Italie, en Espagne et à Malte. Ses membres se dédient principalement à l’évangélisation et à la prière, mais aussi à des missions variées telles que l’accompagnement des familles, des projets scolaires, des visites de prisonniers…

Au cours de cette audience, le Pape a encouragé cette jeune communauté à ne pas avoir peur de s’inspirer du «grand patriarche Abraham».

L’importance du silence

Abraham enseigne d’abord «à obéir à l’appel de Dieu». Dieu se rend présent dans la vie de chacun, est ce qui est «important est d’écouter sa voix», a expliqué le Pape. La condition nécessaire est donc de cultiver «le silence de l’écoute». «Je vous souhaite de savoir toujours trouver des moments de véritable silence dans votre vie; tel est le secret pour pouvoir écouter Dieu qui parle», a souligné le Saint-Père.

Oser “aller vers”

François a ensuite mis en avant la foi d’Abraham, qui lui permet de quitter sa terre pour aller vers un lieu inconnu, mais promis par Dieu. «Pour être des évangélisateurs il faut mettre sa confiance en Dieu et être prêts à partir, à sortir, a-t-il expliqué, non pas une seule fois, mais jusqu’à adopter un style d’“exode”». Le Saint-Père a aussi donné en exemple Moïse et saint Joseph.

Témoigner par sa vie, puis avec des mots

Il est nécessaire d’aller à la rencontre de son prochain «avec douceur et respect», avec «une conscience droite», selon les indications de l’apôtre Pierre (1P 3, 16). Une douceur qui est don de l’Esprit Saint, et qui aide à témoigner en évitant le prosélytisme. Pour le Pape, il s’agit là d’une «méthodologie» que sont appelés à suivre les évangélisateurs d’aujourd’hui. François a rappelé l’importance de marcher avec les personnes et de les écouter «pour leur offrir, par notre vie, la réponse la plus crédible, c’est-à-dire celle qui vient de Dieu, à travers Jésus-Christ». «Allez, annoncez l’Évangile, et si c’est nécessaire avec les paroles aussi» disait saint François d’Assise à ses frères, comme l’a rapporté le Pape pour insister sur la primauté du témoignage.

L’obéissance et la foi d’Abraham ont été fécondes, comme en témoigne l’héritage du «père d’une multitude de nations». Le Saint-Père a notamment mentionné la Vierge Marie, «humble fille d’Abraham (…) en qui le Christ a reflété son “me voici” au Père». «Qu’elle vous aide vous aussi à être dociles à l’action de l’Esprit Saint, ainsi votre témoignage et votre enthousiasme seront un instrument efficace au service de l’Évangile» a conclu François, encourageant les membres de la Communauté Abraham à se tourner d’abord vers «les plus marginalisés et les pauvres».

14 septembre 2019, 12:41