Cerca

Vatican News
Le Pape saluant le PDG du "Gruppo Ferrovie dello Stato", le 16 septembre 2019 au Vatican. Le Pape saluant le PDG du "Gruppo Ferrovie dello Stato", le 16 septembre 2019 au Vatican.  (Vatican Media)

Le Pape invite les chemins de fer italiens à mener une action inclusive et durable

Le Pape a reçu ce lundi matin en audience 400 responsables et employés des "Ferrovie dello Stato”, l’équivalent italien de la SNCF.

Le Pape François a appelé les acteurs de cette structure, réunis au Vatican avec leur PDG Gianfranco Battisti, à faire preuve de solidarité et à être des acteurs du développement durable. Le Pape a rappelé que «les trains sont des moyens fondamentaux de transport et de connexion, et fournissent aussi une incitation pour le développement social et économique de la nation».

Les trains à grande vitesse, opérationnels depuis 10 ans en Italie, constituent un réseau de «connexion essentielle le long des axes principaux du pays», qui chaque jour «offre à des milliers de passagers un service de remarquable qualité». Le réseau des chemins de fer est attractif car il est tournée vers le développement durable, en étant «respectueux du territoire qu’il traverse et des communautés qu’il implique», surtout quand il permet de réduire au maximum les émissions de dioxyde de carbone.

Le Pape a aussi insisté sur la dimension de la solidarité, demandant aux opérateurs du secteur ferroviaire de favoriser les familles et de prendre soin de «ceux qui sont le plus en difficulté en raison de leur âge avancé, de leurs limites physiques, ou d’un revenu peu élevé». Les trains font aussi vivre la solidarité nationale entre les villes et les régions : «Le réseau ferroviaire, en effet, se charge de relier et en quelque sorte de maintenir en vie les différentes zones du pays, même les plus périphériques (…) en ayant à cœur qu’aucun centre ne soit exclu, marginalisé ou appauvri», a souligné François.

16 septembre 2019, 17:12