Recherche

Vatican News
Fidèles priant pour les victimes de la tuerie d'El Paso, au Texas Fidèles priant pour les victimes de la tuerie d'El Paso, au Texas  (2019 Getty Images)

Fusillades meurtrières aux États-Unis: le Pape prie pour les victimes

Au terme de la prière de l’Angélus, ce dimanche, le Pape a évoqué les trois fusillades meurtrières qui ont eu lieu aux États-Unis en l’espace d’une semaine.

«Je suis spirituellement proche des victimes des épisodes de violence qui, ces derniers jours, ont ensanglanté le Texas, la Californie et l’Ohio, aux États-Unis, frappant des personnes sans défense», a déclaré le Saint-Père avant d’inviter les fidèles présents sur la Place Saint Pierre à se recueillir en silence quelques instants et à réciter un Ave Maria pour «tous ceux qui ont perdu la vie, pour les blessés et leurs familles».

250 fusillades depuis le début de l'année

Dans la nuit de samedi à dimanche, une fusillade a éclaté à Dayton, dans l’Ohio. Un tireur a fait feu sur plusieurs personnes, alors qu’elles se trouvaient dans un quartier animé de la ville, réputé sûr, tuant neuf d’entre elles, en blessant d’autres, avant de mourir suite à des tirs de riposte de la police.

Cette tuerie intervient à moins de 24 heures d’une autre fusillade, qui s’est déroulée cette fois au Texas. Samedi matin, un jeune homme de 21 ans a pris pour cible un centre commercial d’El Paso. Le bilan est ici plus lourd: 20 personnes tuées et 26 blessés. L’assassin a pu être appréhendé par la police, qui soupçonne un meurtre à caractère haineux, visant la communauté hispanique.

La semaine dernière déjà, un homme s’attaquait à un festival de gastronomie près de San Francisco, en Californie, tuant 3 personnes, avant de se suicider.

Cette macabre série porte à 250 le nombre de fusillades mortelles aux États-Unis depuis le début de l’année, et ravive, une fois encore, le débat brûlant et controversé qui déchire le pays depuis des années: celui sur le port d’armes, garanti par le 2e amendement de la Constitution, et leur contrôle dans le pays, théâtre récurrent de tueries de masse.

Prise de parole des évêques

La «plaie des violences armées» continue de se répandre dans tout le pays, constate ainsi le cardinal DiNardo, président de la Conférence des évêques américains (USCCB) dans un communiqué publié à l’issue de la tragédie d’El Paso. «Les choses doivent changer», écrit-il. «De nouveau, nous demandons l'adoption d'une mesure législative efficace qui explique pourquoi ces cas inimaginables et répétés de violence armée meurtrière continuent de se produire (…). En tant que croyants, nous continuons à prier pour toutes les victimes et pour la guérison de toutes les communautés touchées. Mais il faut aussi agir pour mettre fin à ces actes odieux».

Dans une note, l’archevêque de San Antonio (Texas), Mgr Gustavo Garcia-Siller, déplore à son tour une «violence insensée». «Nous prions le Seigneur et son Esprit-Saint de nous aider à restaurer le respect de la vie dans notre nation ; à mettre fin à cet indicible carnage qui ne cesse de se répéter d’une manière déchirante». 

04 août 2019, 13:17