Recherche

Vatican News
Le Pape François lors de l'angélus ce 25 août Le Pape François lors de l'angélus ce 25 août  (ANSA)

Angélus : la porte du salut est étroite mais ouverte

Pour obtenir le salut, peu importe les titres, seuls comptent les actes aux yeux du Seigneur. Lors de l’angélus place Saint-Pierre, le Pape François a rappelé l’importance de vivre conformément aux Évangiles, luttant contre toute forme de mal et d’injustice, au service des autres.

Xavier Sartre – Cité du Vatican

Combien pourront obtenir le salut ? C’est la question centrale de l’Évangile de ce dimanche 25 août. Dans son commentaire des Écritures, le Pape François explique que Jésus y répond en pointant plus la qualité que la quantité de ceux qui seront sauvés. Jésus place la question «sur le plan de la responsabilité, en nous invitant à bien utiliser le temps présent».

Aucun «numerus clausus» n’existant au Paradis, Jésus fait comprendre que «le juste passage» est «pour tout le monde» mais qu’il est «étroit», il n’y a pas «d’autoroute» avec une «grande porte au fond». «C’est là le problème», constate le Pape qui précise bien que «Jésus ne veut pas nous tromper» et nous dit les choses telles qu’elles sont.

Vivre selon l’Évangile

Pour se sauver, il faut donc «aimer Dieu et son prochain», ce qui n’est pas facile, reconnait François. La porte est étroite parce qu’elle est «exigeante», qu’elle réclame un engagement, et même des efforts, «c’est-à-dire une volonté décisive et persévérante de vivre selon l’Évangile», le «bon combat de la foi» comme l’appelle saint Paul.

«Le Seigneur nous reconnaitra non pour nos titres, mais pour une vie humble et bonne, une vie de foi qui se traduit dans les œuvres», poursuit le Pape, évoquant la parabole utilisée par Jésus pour bien se faire comprendre. Concrètement, les chrétiens sont appelés «à instaurer une vraie communion avec Jésus, en priant, en allant à l’église, en se rapprochant des Sacrements et en se nourrissant de sa Parole. Cela nous maintient dans la foi, nourrit notre espérance et ravive la charité». Ce qui nous amène, conclut le Pape, à pouvoir et devoir vivre pour le bien de nos frères et à lutter contre toute forme de mal et d’injustice.

Salut aux séminaristes nord-américains

Après la récitation de la prière de l’angélus, dans ses saluts, le Pape François s’est adressé à la communauté du Collège pontifical nord-américain et tout particulièrement aux nouveaux séminaristes à peine arrivés à Rome. «Je vous exhorte à un engagement spirituel et à être fidèles au Christ, à l’Évangile et au Magistère de l’Église» leur a-t-il déclaré, avant d’ajouter : «si vous ne construisez pas sur ces colonnes, il sera impossible d’édifier vraiment votre vocation». 

25 août 2019, 12:37