Recherche

Vatican News
L'assemblée plénière des évêques des États-Unis, le 12 novembre 2018 à Baltimore. L'assemblée plénière des évêques des États-Unis, le 12 novembre 2018 à Baltimore.  (AFP or licensors)

États-Unis: le Pape nomme un nouvel évêque pour le diocèse de Wheeling-Charleston

Le Pape François a nommé un successeur à Mgr Michael Bransfield, qui était accusé de harcèlement sexuel et de mauvaise gestion financière.

Mgr Mark Brennan, 72 ans, qui était évêque auxiliaire de Baltimore depuis janvier 2017, aura la charge de diriger ce diocèse de Virginie Occidentale. Cet homme expérimenté, ordonné prêtre du diocèse de Wahsington en 1976, s’est notamment consacré au suivi des communautés hispaniques, qui représentent une part de plus en plus importante de l’Église catholique aux États-Unis.

Il arrive dans un contexte délicat, puisque son prédécesseur, Mgr Michael Bransfield, avait démissionné le 13 septembre 2018 pour des accusations de harcèlement sexuel sur des adultes et de mauvaise gestion financière. Depuis cette date, le diocèse n’avait plus d’évêque titulaire mais un simple administrateur apostolique en la personne de Mgr William Lori, l’archevêque de Baltimore, qui était chargé de l’enquête.

Samedi, la nonciature apostolique aux États-Unis a diffusé un communiqué rendant publiques les sanctions imposées par le Pape François à l’évêque émérite de Weeling-Charleston. Il a désormais l’interdiction de résider dans son ancien diocèse, de participer à des célébrations liturgiques publiques, où qu’il soit, et enfin il devra «s’amender publiquement pour le mal qu’il a causé».

C’est son successeur, Mgr Brennan donc, qui devra décider concrètement du type d’actions que pourrait mener son prédécesseur pour réparer ses fautes, en coordination avec le Saint-Siège. Même s’il ne s’agit pas ici d’un cas de pédophilie, le Pape confirme ainsi sa ligne de fermeté vis-à-vis des évêques impliqués dans des scandales, un an après l'exclusion de Theodore McCarrick du collège des cardinaux. 

23 juillet 2019, 12:13