Cerca

Vatican News
Des fidèles attendant la Divine Liturgie à Blaj, le 2 juin. Des fidèles attendant la Divine Liturgie à Blaj, le 2 juin.   (ANSA)

Le Pape François a redonné de la fierté aux Roumains

Le voyage du Pape François en Roumanie a rencontré un grand succès populaire. L’évêque de Rome s’est déplacé à la rencontre des diverses réalités du pays: l’Église orthodoxe, majoritaire qui l’a reçu avec respect et sympathie, l’Église catholique latine, et l’Église gréco-catholique à Blaj, où il a célébré la béatification de sept évêques martyrs.

Cyprien Viet – Bucarest

A travers toutes les étapes de ce voyage très intense, le Pape François a redonné de la fierté aux Roumains, souvent blessés par les clichés misérabilistes qui entourent leur pays. L’évêque de Rome, issu d’une famille de migrants, a trouvé les mots justes pour parler à tous ceux qui sont concernés par le départ d’un parent ou d’un enfant ailleurs en Europe.

Une anecdote traduit bien la perception positive de ce voyage dans la population : en marge d’une retransmission télévisée, une jeune femme orthodoxe enceinte a confié à un prêtre catholique qu’elle appellerait sa fille Francesca, en souvenir de cette visite du Pape François. Cette histoire montre que le Pape a su parler à l’âme profonde de la Roumanie, et même aux entrailles du peuple roumain, au-delà des différences confessionnelles. Le Souverain Pontife poursuit ainsi son ministère de réconciliation et de consolation dans des territoires éloignés de la sphère d’influence traditionnelle du catholicisme mais qui ont besoin d’un soutien spirituel.

Et dans cette semaine de météo désastreuse dans le pays, entre tempêtes, orages et inondations, les éclaircies qui se sont produites en présence du Pape, spécialement lors des célébrations en extérieur, ont fait dire à certains que Dieu avait ouvert le Ciel afin de poser son regard sur ceux qui avaient persévéré dans la prière, envoyant ainsi un signe de miséricorde au peuple de Roumanie.

Le père Wilhelm Danca, prêtre du diocèse de Iasi et responsable de la communication de ce voyage, a vu dans ce pèlerinage du Pape en Roumanie, au-delà du mouvement géographique, une invitation à un pèlerinage intérieur, un cœur-à-cœur, une rencontre avec l’autre.

Entretien avec le père Danca

Pour Mihaela Voicu, professeur émérite à la Faculté de théologie catholique de l’Université de Bucarest, ce voyage en Roumanie a surtout été l’occasion d’une invitation pour tous les Roumains à la fraternité, à la simplicité, à une appréhension sereine de l’autre, sans se laisser paralyser par les différences communautaires ou confessionnelles.

Entretien avec Mihaela Voicu
03 juin 2019, 12:16