Recherche

Vatican News
Le Pape François saluant le sfidèles Place Saint Pierre Le Pape François saluant le sfidèles Place Saint Pierre  (AFP or licensors)

Audience: L’Esprit Saint aide l’Église à aller au-delà des péchés et des scandales

En ce jour d’audience générale, le Pape a centré sa réflexion sur la Pentecôte et l’œuvre salvatrice de l’Esprit Saint, «artisan de communion» et «artiste de la réconciliation».

 «La prière est le ‘poumon’ qui donne souffle aux disciples de tous les temps; sans prière, on ne peut pas être disciple de Jésus; sans prière, nous ne pouvons pas être chrétien! C'est l'air, c'est le poumon de la vie chrétienne», a d’emblée affirmé le Pape, évoquant ce moment où les disciples sont réunis en prière autour de Marie au Cénacle, cinquante jours après Pâques. Ils sont alors surpris par «l’irruption de Dieu», qui, tel un vent violent, «ouvre grand les portes» et accomplit la promesse du Ressuscité.

Le langage universel de la vérité et de l'amour

L’autre symbole de l’Esprit, c’est le feu, qui renvoie au Buisson ardent. Dans la tradition biblique en effet, le feu accompagne la manifestation de Dieu et matérialise son œuvre qui réchauffe et illumine les cœurs. «L’Église naît du ce feu d’amour, qui éclate lors de la Pentecôte» et «manifeste la force de la parole du Ressuscité remplie d’Esprit Saint». Ainsi, l’Alliance nouvelle, fondée non plus sur des tables de chair, mais sur l’action de l’Esprit, se grave dans les cœurs de chair.

La parole des apôtres, imprégnée par l’Esprit du Ressuscité, devient parole nouvelle, qui peut être comprise de tous, même des analphabètes, puisqu’il s’agit d’un «langage universel», celui de la «vérité et de l’amour».

Car l’Esprit Saint est «artisan de communion», «artiste de la réconciliation»; il abat les barrières pour faire de tous un seul corps dans le Christ. C’est lui qui édifie la communauté des croyants, qui «fait grandir l’Église en l’aidant à aller au-delà des limites humaines, des péchés et des scandales». Lui seul peut «humaniser et fraterniser tout contexte à partir de ceux qui l’accueillent».

Et le Souverain Pontife de conclure en invitant à demander au Seigneur «une nouvelle Pentecôte qui dilate les cœurs et harmonise nos sentiments avec ceux du Christ». Ainsi, «nous annoncerons sans honte sa parole qui transforme et nous témoignerons de la puissance de l’amour qui appelle à la vie tout ce qu’elle rencontre».

Solennité de la Fête-Dieu

Saluant les pèlerins francophones présents à l’audience, le Pape a mentionné la Solennité du Corps et du Sang du Christ, -célébrée ce jeudi au Vatican et dimanche dans le monde-, exhortant les fidèles à «donner une place centrale à l’Eucharistie dans nos vies». «C’est elle qui nous fait vivre de la vie du Christ. C’est elle quoi fait l’Église», a-t-il lancé.

 

19 juin 2019, 11:46