Cerca

Vatican News
Le Pape rencontre un participant à la rencontre mondiale des aumôniers catholiques et opérateurs pastoraux de l’aviation civile, lors de l'audience de ce 10 mai 2019 Le Pape rencontre un participant à la rencontre mondiale des aumôniers catholiques et opérateurs pastoraux de l’aviation civile, lors de l'audience de ce 10 mai 2019  (Vatican Media)

Conduire vers Dieu à l’aéroport, le défi des aumôniers de l’aviation civile

Ce lundi matin, le Pape François a rencontré les participants la rencontre mondiale des aumôniers catholiques et opérateurs pastoraux de l’aviation civile, évoquant les principaux aspects et défis de leur mission dans ces «grandes périphéries humaines» que sont les aéroports.

Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

À la centaine de participants présents à cette audience, le Pape a d’abord rappelé un point essentiel de leur service pastoral: «porter la parole et la présence du Christ, le Seul qui connaît ce qu’il y a dans le cœur de chaque homme», en ces «grandes périphéries humaines», lieux de passage et d’anonymat. «On peut semer tant de paix avec un geste, avec une parole, avec un regard», a-t-il souligné.

Une présence de gratuité, favorisant la rencontre avec Dieu

Dans les aéroports, les aumôniers et opérateurs pastoraux sont «avant tout une présence de gratuité», a poursuivi François. Ils représentent «la gratuité de l’amour de Dieu» là où la culture dominante «n’est pas, malheureusement, une culture de gratuité». «C’est le contraire, toujours», a insisté le Pape, et les aumôniers viennent ouvrir les portes «à des espaces et aussi à des dialogues de gratuité». Sur un ton encourageant, le Saint-Père leur a assuré que leur témoignage «peut laisser un signe qui dure pour toute la vie, justement avec la force de la gratuité».

Réunis pour un séminaire mondial portant sur le développement humain intégral, les participants ont été incités à regarder «les mille visages qui passent devant [eux] avec le cœur du Christ, pour que chacun puisse sentir la proximité de Dieu». «Avec ce regard, a ajouté François, les aéroports deviennent des “portes” et des “ponts” pour la rencontre avec Dieu et avec les frères, fils de l’unique Père». De cette manière, a-t-il expliqué, «il se crée souvent une sorte de “zone franche”, où la personne, dans l’anonymat, parvient à ouvrir son propre cœur, commençant un processus de guérison et de retour vers la maison du Père, peut-être abandonnée depuis longtemps en raison des diverses circonstances de la vie».

Communauté et dignité humaine

Le Pape a par ailleurs salué le travail des aumôniers et agents pastoraux auprès des pilotes et équipages, ainsi que leur souci de proposer les sacrements et des espaces de prières dans les aéroports. Le Saint-Père a partagé un «rêve pastoral» à ce sujet: qu’il puisse s’y former «une communauté de croyants, qui puisse être levain, sel et lumière dans cet environnement humain particulier».

Les migrants et réfugiés ont ensuite été mentionnés, qu’ils soient de passage dans un aéroport ou «bloqués en transit». Le Pape a encouragé son auditoire à une attention particulière, afin que «soit toujours protégée leur dignité humaine et que soient sauvegardés leurs droits, dans le respect de la dignité et des croyances de chacun». «Les œuvres de charité à leur égard constituent un témoignage de la proximité de Dieu envers tous ses enfants», a-t-il insisté.

Avec la force de l’Esprit Saint

Enfin, François a encouragé la collaboration avec des laïcs et des religieux, qui soutiennent aumôniers et agents pastoraux dans leur mission souvent dense et éprouvante. «Je vous encourage à chercher ensemble de nouvelles voies d’action pastorale, en partageant les poids et surtout la joie d’évangéliser», a-t-il déclaré.

Le Souverain pontife a conclu son discours en rappelant qu’être missionnaire est «l’attitude fondamentale» du ministère de ces aumôniers et agents pastoraux. «Que le Seigneur Ressuscité vous donne de la garder toujours éveillée et renouvelée, avec la force de l’Esprit Saint», a souhaité le Pape, avant de confier plus spécialement l’assemblée à la sollicitude de la Vierge de Lorette, patronne de l’aviation.

 

10 juin 2019, 16:23