Vatican News
Le Pape François et la délégation du Patriarcat de Constantinople au Vatican, vendredi 28 juin 2019. Le Pape François et la délégation du Patriarcat de Constantinople au Vatican, vendredi 28 juin 2019.  (ANSA)

Pape: l’unité avec les orthodoxes se fera dans le respect des identités

La veille de la solennité des apôtres Pierre et Paul, par ailleurs saints patron de la ville de Rome, samedi 29 juin, le Pape François a reçu ce 28 juin, une délégation du Patriarcat œcuménique de Constantinople. Il a confié son espérance de voir rétablie la pleine unité entre catholiques et orthodoxes.

La délégation du Patriarche Bartholomée Ier et du Saint-Synode de Constantinople a été reçu ce vendredi par le Souverain pontife, en cette veille de la fête liturgique des apôtres saint Pierre et saint Paul, deux grands témoins de la vie du Christ, et martyrs de la foi.

La plénitude de communion

«Votre présence témoigne des liens étroits existant entre les Églises de Rome et de Constantinople et de l’engagement commun de marcher vers cette plénitude de communion à laquelle nous aspirons, en obéissance à la ferme volonté de Jésus (Jn 17, 21)», a affirmé François.

La fête des saints Pierre et Paul, qui a lieu le même jour dans les calendriers liturgiques orientaux et occidentaux, nous invite «à renouveler la charité qui génère l'unité», a ajouté l’évêque de Rome.

«Cela nous rappelle le courage apostolique de l'annonce, mais cela signifie également que nous nous engageons à répondre aux nouveaux défis de notre époque, en fidélité à l’Évangile», a-t-il poursuivi.

Étroite collaboration entre Rome et Constantinople

Et le Pape de faire allusion au contexte actuel de «crise écologique» et toute l’inspiration qu’il puise dans les engagements du Patriarche œcuménique de Constantinople sur ce sujet: «Promouvoir le soin de la maison commune des croyants n'est pas seulement une urgence qui ne peut plus être différée, mais un moyen concret de servir les autres, dans l'esprit de l'Évangile».

De même, a relevé le Successeur de Pierre, «je considère comme un signe positif la collaboration entre l’Église catholique et le Patriarcat œcuménique sur d’autres questions d'actualité, telles que la lutte contre les formes modernes d'esclavage, l'accueil et l'intégration des migrants et réfugiés, ou encore la promotion de la paix à différents niveaux».

Le Pape qui a aussi rappelé ses derniers voyages, en Bulgarie et Roumanie, où il a rencontré les Patriarches Neofit et Daniel, confiant admirer leur foi et leur sagesse, de même que toutes «les richesses spirituelles du monde orthodoxe».

Coexistence harmonieuse, diversité légitime

«Je tiens à vous dire que j'ai quitté ces pays avec un désir accru de communion. Je suis de plus en plus convaincu que le rétablissement de la pleine unité entre catholiques et orthodoxes passe par le respect des identités spécifiques et la coexistence harmonieuse dans une diversité légitime», a-t-il énoncé.

C’est le Saint-Esprit qui inspire de manière créative la multiplicité des dons et harmonise, ramène à l'unité, une unité authentique car ce n'est pas l'uniformité, mais une symphonie à plusieurs voix dans la charité, a-t-il expliqué, avant de préciser: «En tant qu'évêque de Rome, je voudrais rappeler que, pour nous catholiques, le but du dialogue est la pleine communion dans une diversité légitime, et non l'aplatissement normatif ni l'absorption».

Apprécier les identités réciproques

«Le scandale des divisions non encore complètement guéries ne peut être résolu qu'avec la grâce de Dieu tandis que nous marchons ensemble, accompagnant les pas des autres par la prière, annonçant l'Évangile en harmonie, œuvrant au service des nécessiteux, dialoguant dans la vérité, sans nous laisser conditionner par des préjugés du passé».

Ainsi, seulement dans cette transparence sincère, «nous nous retrouverons et saurons mieux apprécier nos identités», a-t-il souligné.

Chez les orthodoxes et les chrétiens orientaux, la fête de saint Pierre et saint Paul marque la fin du jeûne des apôtres, initié après la Pentecôte. Les chrétiens assistent à une veillée nocturne ou aux vêpres, ainsi qu'à la Divine Liturgie.

 

28 juin 2019, 12:36