Cerca

Vatican News
Le Pape François reçoit des sourds et des malentendants au Vatican, jeudi 25 avril 2019. Le Pape François reçoit des sourds et des malentendants au Vatican, jeudi 25 avril 2019.  (Vatican Media)

Le Pape reçoit des associations italiennes de sourds et malentendants

Le Pape François a reçu la fédération italienne des sourds et malentendants en salle Clémentine du Palais apostolique, jeudi 25 avril, délivrant un discours sur l’inclusion des personnes auditivement déficientes.

Le travail de toutes les associations italiennes œuvrant pour la pleine intégration des sourds et malentendants dans la société est primordial. Ainsi le Souverain pontife a salué la fédération chapeautant toutes ces organisations: « Un travail nécessaire pour assurer une meilleure qualité de vie à la personne sourde est le dépassement de cette déficience en valorisant toutes les dimensions, y compris la dimension spirituelle, dans une vision intégrale de l'homme», a-t-il relevé.

La force de la fragilité

«Les personnes sourdes connaissent inévitablement une condition de fragilité; cela fait partie de la vie et peut être accepté positivement», a souligné l’évêque de Rome, regrettant les préjugés dont elles font souvent l’objet.

Or, au lieu de cela, a observé François, vous nous enseignez que ce n’est qu’en vivant dans les limites et la fragilité que l’on peut être un bâtisseur, aux côtés des dirigeants et de tous les membres de la communauté civile et ecclésiale, de la culture de la rencontre, par opposition à une indifférence généralisée.

Atteindre la plénitude existentielle

Ainsi, la société et la communauté peuvent être améliorées et les sourds peuvent également se voir offrir une plénitude existentielle qui prend en compte tous les aspects de la vie au cours de ses différentes phases, a poursuivi le Saint-Père.

Plus que jamais, dans le contexte socio-culturel de notre époque, le Pape a insisté sur le fait que les sourds représentaient un don pour l’Église: «Tout baptisé, quels que soient sa fonction dans l’Église et le degré d’éducation de sa foi, est un sujet actif d’évangélisation (Exhortation Apostolique Evangelii Gaudium, 120). Par conséquent, la présence de sourds parmi les agents pastoraux, formés naturellement en fonction de leurs inclinations et de leurs capacités, peut réellement représenter une ressource et une opportunité d'évangélisation», a ainsi espéré le Successeur de Pierre.

La voix de Dieu résonne dans les cœurs, pas les oreilles

«La présence de Dieu n'est pas perçue avec les oreilles, mais avec la foi. C'est pourquoi je vous encourage à raviver votre foi pour sentir de plus en plus la proximité de Dieu, dont la voix résonne dans le cœur de chacun et que tout le monde peut l'entendre. De cette façon, vous pouvez aider ceux qui "n'entendent" pas la voix de Dieu à être plus attentifs. C'est une contribution importante que les personnes sourdes peuvent apporter à la vitalité de l'Église», en a-t-il conclu.

25 avril 2019, 12:50