Cerca

Vatican News
Le Pape saluant des représentants des branches masculines et féminines de la famille camillienne. Le Pape saluant des représentants des branches masculines et féminines de la famille camillienne.  (Vatican Media)

Le Pape encourage les camilliens dans leur service auprès des malades

Le Pape François a reçu ce lundi matin en audience des «représentants des différentes expressions de la famille camillienne», des communautés inspirées de la spiritualité de saint Camille de Lellis (1550-1614), et qui se consacrent au soin des personnes malades.

«Vous êtes constamment engagés dans un don amoureux et généreux envers les malades, en accomplissant une mission précieuse dans l’Église et dans la société, auprès des souffrants», a salué le Pape. «Quand la maladie en vient à perturber et parfois à bouleverser notre vie, alors nous ressentons fortement le besoin d’avoir auprès de nous un frère ou une sœur qui, avec compassion et aussi compétence, nous console, nous soutient, nous aide à récupérer le bien précieux de la santé, ou bien nous accompagne jusqu’au seuil de notre rencontre finale avec le Seigneur.»

Cette mission est celle de toute l’Église, mais les camilliens ont reçu de Dieu «le don de témoigner de l’amour miséricordieux du Christ envers les malades». Leur charisme spécifique a été concrétisé «dans une multiplicité d’œuvres apostoliques et dans le service pastoral au bénéfice de l’humanité souffrante dans le monde entier». «Sur le socle de cette mission, que certains membres de vos familles religieuses ont vécu de façon héroïque en devenant des modèles de sainteté, vous êtes appelés à poursuivre votre service d’une manière prophétique», a souligné le Pape François. Dans un contexte qui peut mener à de nouvelles formes d’apostolat, «le grand don que vous avez reçu est encore actuel et nécessaire aussi pour notre époque, parce qu’il est fondé sur la charité qui n’aura jamais de fin».

Les femmes sont le reflet de la tendresse de Dieu

Le Pape a également souligné l’ouverture de la famille camillienne aux vocations féminines, ce qui n’avait pas été prévu à l’origine puisque les femmes religieuses, à l’époque de saint Camille de Lellis, étant exclusivement des contemplatives. L’évolution de ces communautés a permis à cette famille camillienne de mieux refléter la tendresse de Dieu, en donnant une place à la sensibilité féminine.

«Dans la fidélité à l’inspiration initiale du fondateur et des fondatrices, et à l’écoute des nombreuses formes de souffrance et de pauvreté de l’humanité d’aujourd’hui, vous saurez de cette façon faire resplendir d’une lumière toujours nouvelle le don reçu ; et de nombreux jeunes du monde entier pourront se sentir attirés par cela et s’unir à vous, pour continuer à témoigner de la tendresse de Dieu», a conclu le Saint-Père, avant de donner sa bénédiction aux personnes présentes.

                          

18 mars 2019, 13:01