Recherche

Vatican News
Des habitants recherchant d'éventuels disparus dans la ville de Ngangu, au Zimbabwe, le 19 mars 2019. Des habitants recherchant d'éventuels disparus dans la ville de Ngangu, au Zimbabwe, le 19 mars 2019.  (AFP or licensors)

Inondations en Afrique australe : le Pape François exprime sa douleur

Au terme de l’audience générale de ce mercredi sur la place Saint-Pierre, le Pape François a exprimé sa compassion pour les victimes des inondations qui dévastent trois pays africains.

«Ces jours-ci, de grandes inondations ont semé deuils et dévastations dans différentes régions du Mozambique, du Zimbabwe et du Malawi. J’exprime ma douleur et ma proximité à ces chères populations. Je confie les nombreuses victimes et leurs familles à la miséricorde de Dieu et j’implore réconfort et soutien pour ceux qui sont frappés par cette calamité», a déclaré le Saint-Père.

Plus d’un million et demi de personnes au total ont été touchées par le cyclone Idai. Pour le moment, les autorités recensent au moins 300 morts mais compte tenu du grand nombre de disparus, le bilan final pourrait dépasser le millier de morts rien qu'au Mozambique. C’est ce qu’a annoncé hier le président du pays, qui a aussi décrété un deuil national de trois jours.

Une aide humanitaire difficile à déployer

Sur le terrain, l’aide humanitaire s’organise. Les sauveteurs sont à pied d'œuvre dans les zones balayées par le cyclone. C’est une véritable course contre la montre qui se déroule en ce moment pour secourir 350 000 personnes en zone inondée au Mozambique, sur une surface d'un rayon de 100 km. On observe un «océan» dans les terres, explique une humanitaire. Parmi les organisations sur place, on retrouve la Caritas, Médecins Sans Frontières ou encore le Programme alimentaire mondial.

Le PAM a fait parvenir 22 tonnes d'aides par un avion-cargo. Les distributions alimentaires ont commencé lundi, et l’organisation onusienne compte soutenir près de 500 000 à 600 000 personnes dans les prochaines semaines.

Au Mozambique, au Zimbabwe et au Malawi la Caritas s’est rapidement coordonnée avec les structures diocésaines et paroissiales, notamment pour la distribution de bien de première nécessité, ou encore la prévention des épidémies et l’accueil des déplacés, qui sont plus de 140 000 au Malawi.

Partout, les besoins sont proportionnels aux dégâts : colossaux. À ce jour, Idai «pourrait être le cyclone le plus meurtrier en Afrique australe». Et mauvaise nouvelle : des pluies abondantes sont encore attendues. 

20 mars 2019, 11:48