Cerca

Vatican News
Le Pape François s'exprimant devant les membres de la Société des Missionnaires d'Afrique et des Sœurs missionnaires de Notre-Dame d'Afrique. Le Pape François s'exprimant devant les membres de la Société des Missionnaires d'Afrique et des Sœurs missionnaires de Notre-Dame d'Afrique.  (Vatican Media)

Le Pape invite les Pères blancs et les Sœurs blanches à se faire «tout à tous»

Le Pape François a reçu les membres de la Société des Missionnaires d’Afrique et de la Congrégation des Sœurs Missionnaires de Notre-Dame d'Afrique (communément appelé les “Pères blancs” et les “Sœurs blanches”) à l’occasion du 150e anniversaire de leur fondation à Alger par le cardinal Lavigerie.

Cyprien Viet – Cité du Vatican

Dans son discours, le Pape François a invité les Pères blancs et les Sœurs blanches à exprimer, dans leur vie fraternelle et leurs différents engagements, «la fidélité de l’amour de Dieu et sa proximité, pour semer l’espérance dans le cœur de ceux qui sont blessés, éprouvés, découragés, et qui se sentent si souvent abandonnés». Il a rappelé que quand le cardinal Lavigerie avait fondé ces deux sociétés, «il avait dans le cœur la passion de l’Evangile et le désir qu’il soit annoncé à tous, en se faisant "tout à tous"», selon l’expression de saint Paul dans  sa première Lettre aux Corinthiens.

La «Mission ad extra» fait donc pleinement partie de leur ADN. Mais cependant, «l’annonce de l’Évangile n’est pas synonyme de prosélytisme; elle est cette dynamique qui conduit à se faire proche des autres, pour partager avec eux le don reçu», une rencontre avec Jésus qui change la vie.

«C’est toujours avec lui, par lui et en Lui que se vit la mission. Alors, je vous encourage à garder votre regard fixé sur Jésus-Christ, pour ne jamais oublier que le véritable missionnaire est d’abord un disciple», a exhorté le Saint-Père.

Être serviteurs des plus petits

Il les a appelés à être des «"nomades pour l’Évangile", des hommes et des femmes qui n’ont pas peur d’aller dans les déserts de ce monde et de chercher ensemble les moyens de conduire leurs frères humains jusqu’à cette oasis qu’est le Seigneur, pour que l’eau vive de son amour apaise toutes leurs soifs». Pour cela, ils doivent développer une véritable «communion missionnaire» et être «les serviteurs d’un dialogue qui, tout en respectant les différences, sait s’enrichir de la différence des autres», notamment dans le dialogue avec les musulmans.

Le Pape François les a enfin invités à être des «semeurs d’espérance, en luttant contre toutes les formes d’esclavage», dans la continuité du cardinal Lavigerie. «Cherchez toujours à vous faire proches des petits et des pauvres, de celles et ceux qui attendent, aux périphéries de nos sociétés, d’être reconnus dans leur dignité, d’être accueillis, protégés, relevés, accompagnés, promus et intégrés», a conclu le Saint-Père, avant de bénir et de confier au Seigneur les Pères blancs et les Sœurs blanches «par l’intercession de la Vierge Marie, Notre-Dame d’Afrique».

08 février 2019, 12:19