Cerca

Vatican News
Le père Arturo Sosa (au centre), supérieur général de la Compagnie de Jésus, à Rome. Le père Arturo Sosa (au centre), supérieur général de la Compagnie de Jésus, à Rome.  

Le Pape confirme les préférences apostoliques universelles des Jésuites pour 2019-2029

Dans une lettre adressée au père Arturo Sosa, supérieur général de la Compagnie de Jésus, le Pape François encourage la congrégation dans ses orientations prises pour la prochaine décennie. Ces quatre préférences apostoliques universelles sont le fruit d’un long travail de discernement.

Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

Les «préférences apostoliques universelles» choisies par la Compagnie de Jésus sont «en harmonie avec les priorités apostoliques actuelles de l’Église exprimées à travers le magistère ordinaire du Pape, du synode et des Conférences épiscopales, surtout à partir de l’exhortation Evangelii Gaudium». C’est en ces termes que le Pape François a adressé son soutien à la Compagnie de Jésus en écrivant à son supérieur général, le prêtre vénézuélien Arturo Sosa.

Quatre axes pour la Compagnie de Jésus  

La Compagnie a pris ses orientations pour les dix prochaines années après un «discernement dynamique», a noté le Saint-Père, et non un processus «de bibliothèque ou de laboratoire». Définies après plus de deux ans de travail impliquant toutes les provinces, les quatre préférences apostoliques universelles pour 2019-2029 ont été présentées au Pape François le 17 janvier dernier. Il les a confirmées le 6 février. Les voici:

1.       Promouvoir le discernement et les Exercices spirituels: aider les gens à trouver Jésus Christ et à le suivre.

2.       Marcher aux côtés des pauvres, des vulnérables, des exclus et de ceux que la société considère sans valeur, dans une mission de réconciliation et de justice.

3.       Cheminer avec les jeunes: les accompagner les jeunes dans la création d’un avenir plein d’espoir.

4.       Prendre soin de notre Maison Commune: travailler, avec la profondeur de l’Évangile, à la protection et au renouveau de la Création divine.

Dans un entretien accordé à nos confrères de la rédaction italienne, le père Sosa précise que ces orientations inspirent les Jésuites «dans le discernement et dans la planification apostolique». Ce sont donc des points de repère qui leur permet de «mieux utiliser les moyens dont ils disposent afin de servir la mission réconciliatrice du Christ dans le monde». Les préférences apostoliques sont établies «à travers l’analyse sociopolitique, la réflexion théologico-pastorale et le discernement».

Précisions et défis

Le père Sosa rappelle que le discernement constitue une nécessité pour l’Église, et que les Exercices spirituels sont un «chemin préférentiel» des Jésuites. À cet égard, il est nécessaire de faire preuve de créativité, pour que les Exercices puissent s’adapter à différents groupes, réalités et contextes.

Marcher avec les plus faibles est synonyme d’aller aux périphéries, à la rencontre des personnes. «Nous voulons entreprendre un chemin pour promouvoir la justice sociale», explique le père Sosa. «Nous voulons promouvoir le changement des structures économiques, politiques et sociales qui causent des injustices», poursuit-il, avant d’affirmer: «nous voulons éliminer de la vie de l’Église et de la société la plaie des abus».

Le supérieur général des Jésuites continue en mentionnant les jeunes, qui peuvent aider à comprendre les changements de la sociétés et à saisir le sens d’une nouvelle culture. Il faut donc «ouvrir des espaces aux jeunes, à leur créativité», tout en apprenant de ces jeunes générations.

À propos de la dernière préférence apostolique, le père Sosa souligne l’importance d’une participation aux actions visant à lutter contre le dérèglement climatique. Il mentionne aussi la nécessité de rechercher des formules alternatives.

La concrétisation de ces préférences apostoliques universelles sera possible si le défi de la collaboration est relevé, conclut le supérieur général des Jésuites.

 

19 février 2019, 15:32