Recherche

Vatican News
Le Pape François et la délégation oecuménique de l'Église luthérienne de Finlande Le Pape François et la délégation oecuménique de l'Église luthérienne de Finlande  (Vatican Media)

Pape François : le chemin œcuménique n’est pas une option

Le Pape François a reçu ce samedi matin au Vatican la délégation œcuménique de Finlande dans le cadre de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Il a rappelé que l’œcuménisme était un chemin et que cela n’était pas une option.

Xavier Sartre –Cité du Vatican

«L’engagement commun en faveur de l’œcuménisme est une exigence essentielle de la foi que nous professons, un prérequis qui nait de notre identité même de disciple de Jésus» : le Pape François a rappelé avec force ce qui est au cœur de l’œcuménisme depuis plus de cinquante ans. Il a précisé qu’il s’agissait d’un chemin «irréversible», insistant sur le fait qu’il ne s’agissait pas d’une «option».

«Quand nous prions ensemble, quand nous annonçons ensemble l’Évangile et que nous servons les pauvres et les nécessiteux, nous nous retrouvons nous-mêmes sur ce chemin et le chemin lui-même progresse vers le but de l’unité visible», a en outre rappelé le Pape.

 

Certes, il a regretté que des questions théologiques et ecclésiologiques séparent encore les chrétiens mais il reste confiant dans le fait qu’elles seront résolues grâce à ce chemin commun. Sans présager quand et comment cela arrivera, nous sommes entre temps appelés «à faire tout ce que nous pouvons pour favoriser la rencontre et pour résoudre dans la charité les malentendus, les hostilités et les préjudices qui pendant des siècles ont vicié nos rapports». Et de reconnaitre la contribution de la récente Déclaration de la Commission de dialogue luthérano-catholique de Finlande sur l’Église, l’eucharistie et le ministère, intitulée Comunion in growth.

Les chrétiens ne sont pas seuls

Sur ce chemin commun, les chrétiens peuvent compter sur la Tradition, a estimé le Pape. «La Tradition n’est pas un dilemme, mais un don». Elle nous a été confiée «pour nous enrichir les uns les autres». «Précédés et soutenus par tous ceux qui ont donné leur vie par amour du Seigneur et de leurs frères, nous sommes appelés à ne jamais nous fatiguer sur le chemin» a-t-il affirmé.

Revenant sur le thème précis de cette Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, «C’est la justice, rien que la justice que tu rechercheras»  (Dt 16, 18-20), le Pape a rappelé que «l’on ne pouvait pas œuvrer pour la justice tout seul : la justice pour tous se demande et se recherche ensemble. Dans un monde lacéré par les guerres, la haine, les nationalismes et les divisions, la prière et l’engagement communs pour une plus grande justice ne peuvent pas être différés».

19 janvier 2019, 12:18